mercredi, septembre 20, 2017
L'Homme Tendance

Interview Mode avec Yenni OBM de RaildeCoq.com

tshirt-chirac

Les T-shirts selon Rail de Coq.

Nous avons rencontré Yenni OBM, représentant de la marque Rail de Coq: Créateurs de t-shirts originaux et modernes

Bonjour Yenni, quelle est l’histoire de votre marque Rail de Coq ?

Pour comprendre la raison de ce lancement, il faut faire quelques présentations. Je suis étudiant en économie, un domaine assez éloigné des arts plastiques et du textile. Mon associé avec qui j’ai fondé RDC, est étudiant en design graphique et est assez polyvalent dans les arts graphiques. Un jour, par défi, je lui demandais de me dessiner un logo personnalisé pour en faire un t-shirt, afin de sortir des sentiers battus et intégrer l’originalité. Rejetant finalement mon logo, nous nous sommes mis à imaginer des concepts, à la base des détournements et des inspirations actuelles. Puis l’idée de monter notre propre marque, celle qui pourrait se moquer des autres et d’elle-même, est née.

Pourquoi un tel nom (Rail de Coq) ?

La particule qui est venu en premier est le “coq”. Voulant mettre en avant notre côté “frenchie”, aspect aussi bien apprécié par nos compatriotes que nos voisins étrangers, nous avons pensé à évoquer notre fier symbole gaulois. En jouant ensuite sur l’homophonie du gallinacée et de la substance poudreuse et prohibée (coke), nous avons créé ce nom à la fois provocateur et marquant. Nous ne faisons pas l’apologie de la cocaïne, nous revendiquons simplement l’autodérision et dans une moindre mesure notre appartenance au cercle des jeunes créateurs français.

Sur quoi se base votre concept ?

Notre concept se base sur trois éléments : le décalage, la dérision et l’originalité. Après avoir observé les divers produits du marché du t-shirt sérigraphié, nous nous sommes aperçu que certaines marques se prennent trop au sérieux,  proposant des visuels manquant d’originalité en se positionnant comme des cadors du secteur. Nous avons un côté anti-mode, qui nous pousse à rejeter certains codes ou a les remanier à notre sauce pour les rendre plus surprenants et authentiques. Nous apprécions de placer deux éléments opposés ou ne mariant pas qui, conjointement, créeront un décalage comme on peut le voir par exemple sur le top “Ma Conso” où les vers d’un rappeur sont attribués à Victor Hugo, ou sur le top “Nique la peau lisse” où la rancœur policière est détourné de façon plus lisse.

Quelles sont les  particularités de vos produits ?

Tout d’abord, une attention a été portée à la coupe du vêtement. Nos tops mettent en valeur les personnes qui les portent. Ensuite, niveau éthique, la plupart des produits sont composés de coton organique recyclé de qualité. Enfin le top est imprimé en France, chez notre imprimeur en région  parisienne. Voilà pour le côté technique. Quant au centre du produit, le message imprimé sur le t-shirt, il témoigne de la personnalité ironique et second degré de celui qui le porte. En ce sens nous rejoignons le sens du t-shirt graphique des années 70’s aux US, où tout message humoristique, politique ou commercial se porte sur le tee et permet de se différencier, voire de se distinguer.

Avec Rail de Coq nous avons voulu associer ces caractères : un vêtement esthétique et de qualités, appuyées par un visuel fort et décalé.

Chirac vous a-t-il demandé des royalties pour le Tshirt AU CALME ?

Non, mais nous préférions qu’il nous demande des royal cheese, il sera mieux servi. Plus sérieusement nous n’avons pas été approchés par Jacquie. Le seul à nous avoir piqué pour l’instant, c’est Zadig&Voltaire qui a moyennement apprécié notre Zadig&Barbès et nous a demandé de le retirer sous peine de poursuites judiciaires.

Quel style d’hommes voyez-vous portez vos vêtements et achetez vos produits ?

L’homme qui porte Rail de Coq a entre 18 et 30 ans, se sent proche d’une certaine culture street, decalée vestimentairement, s’essayant aux tendances actuelles du streetwear Il est porté vers des musiques électroniques et hip-hop, et n’hésite pas à porter un produit Rail de Coq lors d’événements associés. C’est un homme avec un léger côté provocateur, séduit par le nom de la marque et ses visuels, ces derniers mettant en relief sa désinvolture.

Qu’est-ce qui vous inspire au quotidien pour créer vos collections ?

La tendance globale est immanquablement une source d’inspiration classique, celle qui nous a donné envie de jeter un pavé dans la mare. De ces premières sources, “l’esprit Rail de Coq” est apparu, souvent satyrique. Un concept est vite détourné,  on y inclut une contrepèterie ou une déformation visuelle intéressante puis nous observons nos propres réactions. Quant aux sources d’inspirations de mon associé, elles se traduisent à travers le mélange de plein d’univers différents ça passe par une peinture de Caravage, aux œuvres de Toriyama et de Miyazaki pour finir avec une adhésion au street art et à certaines formes Contemporaines.

Quel est le vrai changement que vous observez sur le marché de la mode homme en général ?

Avec internet tout le monde a sa  chance de lancer sa ligne, sa collection, sa marque. Il y a moins de barrière à l’entreprenariat (qui furent l’acquisition d’un local, de capitaux, de machines et de textiles non transformés)  malheureusement ça laisse la place à une grande diversité de boutiques et de tendance, pas nécessairement différenciés, mais il y a aussi plein de petites perles. Ça amène aussi des tendances bien plus éphémères et nous impose à être soit deux fois plus réactifs, soit nous positionner, mais de notre côté on marche au feeling. Côté mode, on reconnait que la mode homme française est grandement influencée par ses voisins européens, du milieu underground allemand au dandysme britannique.

Existe-t-il selon vous un style de mode à la Française ?

Dans notre domaine, qui tire ses inspirations de la culture street, majoritairement originaire d’outre-Atlantique, je ne pense pas que les frenchies imposent un style. Ils y parviennent tout de même en insistant sur des produits typographiés en français, reprenant des expressions francophones sur hoodies, top ou sac en toile. Ainsi qu’en revêtant des tenues plus classiques pour rappeler des origines communes. C’est une bonne chose dans le sens où la France regorge de créatifs biberonnés à une culture 80-90’s très US et mondialisé, et c’est intéressant de les voir façonné une image fraîche et hype de notre beau pays.

Quelle est la tendance mode homme qui vous laisse le plus perplexe ?

Le retour du cheveu gominé. Superman est parfait avec,  Jean Dujardin s’en sort bien, mais la plupart des badauds que nous croisons avec ce genre de coiffure créent un trop grand décalage avec ce qu’ils essaient de dégager. Cette coupe a sa place sur un tapis rouge ou dans un VHS des 80’s, la porter aujourd’hui n’a pas grand sens et montre trop la volonté de créer une image classe et décalé qui ne nous touche pas particulièrement.

 Quel est pour vous l’accessoire mode qui fait la différence sur un homme ?

La montre. Sans hésiter. C’est le bijou de l’homme sans affecter sa virilité. Mieux la montre sublime cette dernière. On aime la montre car elle est intemporelle, diversifiée pour tout goûts ou groupes sociaux. Tellement diversifiée que ça a donné à un ami de mélanger les genres : il produit des cadrans type “Casio” qu’il monte  sur des bracelets de tous types. Je vous invite à aller jeter un coup d’œil : noncomestible.com

Avez-vous des principes mode homme auxquels vous tenez ?

Un caleçon propre… haha, non plus sérieusement on insiste sur la bonne coupe du vêtement, celle qui met en valeur l’individu, un pantalon qui tombe sur la cheville, une épaule ajustée. Classique !

Quelle est pour vous la pire faute de goût en termes de mode homme ?

Dans un domaine qui nous touche peu, celui de la chemise, beaucoup de mal a été fait ces dernières années. Normalement pièce fondamentale du vestiaire masculin, elle a été reprise mal coupée, avec des couleurs délirantes sur la doublure ou ailleurs. Mais nous ne sommes pas GQ pour expliquer comment être un homme. La pire faute de goût c’est de ne pas en avoir et d’imiter les autres pour compenser.

Quel est votre définition de l’homme tendance ?

Un mec qui assume son style, qui y va à fond avec une bonne dose d’assurance et de bon goût. Il utilise les codes du hipster berlinois ou du dandy anglais comme patron, puis incorpore systématiquement une pièce aux influences street. Il est un homme qui ne se force  pas “à suivre une mode”, il reprend des codes esthétiques et modernes. Avec Rail de Coq on essaye justement de donner à chacun la possibilité de se démarquer.

Merci Yenni pour cette interview et bonne continuation

Retrouvez Rail de Coq sur leur site mais également sur les réseaux sociaux: Facebook & Twitter

“On ne jouit bien que de ce qu’on partage.”

About The Author

Blogueur à l'affût des nouvelles tendances masculines dans l'univers de la mode, de la cosmétique pour homme, des sorties tendances. Tendances dandy, hypster, cafe racer...L'idée de ce site est de vous faire découvrir les nouvelles tendances qui touchent aux hommes tendances. En ce moment sur le site: les crèmes hydratantes pour hommes, soins visages hommes, maquillage homme, épilation homme...

Comments are closed.