L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Comment protéger votre maison intelligente et vos équipements connectés face aux tentatives de piratage ?

protéger votre maison intelligente

Chaque année, la domotique ne cesse de surprendre les foyers à travers le monde grâce à des concepts toujours plus pertinents. Malheureusement, cette technologie si appréciée n’échappe pas à la cybercriminalité. Vous pourriez alors vous poser certaines questions : comment protéger ma maison intelligente et mes équipements connectés et pourquoi préserver mon IP ? Si ces sujets vous intéressent, ne manquez pas la suite de cet article !

La domotique dans le viseur des pirates

L’internet des objets (ou IoT) offre aux foyers des avantages indéniables alliant confort et économies d’énergie. Cependant, sans appliquer quelques solutions reconnues pour leur efficacité, une maison intelligente peut devenir une véritable aire de jeu pour pirates. Cette problématique est, à juste titre, détaillée par les autorités et le gouvernement (voir cet article). Bref, « comment me protéger » et « préserver mon IP » sont désormais des sujets priorisés par de nombreux internautes.

Dans ce cas, quels risques peuvent être évoqués ? A vrai dire, la liste est longue… Et particulièrement inquiétante. Voici quelques exemples :

  • La mise en écoute via une enceinte connectée
  • L’activation ou désactivation à distance d’un volet ou verrou intelligent
  • La perturbation d’un thermostat connecté

Pourquoi votre maison intelligente peut être vulnérable ?

Brièvement, de nombreux équipements dits intelligents ne garantissent qu’une faible sécurité. Qui plus est, une simple tentative de piratage sur votre box Internet ou routeur peut provoquer une accessibilité totale de vos équipements connectés. En effet, en considérant le lien direct entre ces appareils, les conséquences en cas de piratage deviendront rapidement inquiétantes.

Enfin, certains internautes affirment que les failles de sécurité ne concernent que les équipements « moins populaires ». Pourtant, aucun appareil lié à la domotique n’échappe à ce fléau. Cet article publié sur le site 20minutes.fr, affirme, par exemple, qu’un groupe de jeux pirates serait parvenu à hacker le système Alexa… De quoi faire trembler des millions d’utilisateurs.

Comment protéger votre maison intelligente et vos équipements connectés ?

Personnalisez la clé Wi-Fi de votre box Internet ou routeur

Dans un premier temps, prenez soin de modifier les informations de votre box Internet ou routeur si celles-ci vous semblent trop « évidentes ». Pour cela, connectez-vous directement via l’adresse URL de votre appareil et indiquez un nom de réseau et mot de passe complexe suivant vos préférences.

Acceptez chaque mise à jour proposée

Les failles de sécurité concernent chaque appareil connecté… Et les mises à jour sont indispensables pour répondre à ce problème. En d’autres mots, ne refusez aucune nouvelle version proposée par le constructeur de votre équipement. 

Utilisez des réseaux invités

L’utilisation de réseaux invités est une solution idéale pour limiter les risques de piratage. En pratique, cette astuce vous permet de créer des partitions via votre réseau domestique. Celles-ci pourront être réservées pour vos invités. Votre partition principale associée à vos équipements connectés sera donc préservée.

Désactivez les fonctionnalités dispensables

L’un de vos équipements connectés dispose d’une fonctionnalité que vous n’utilisez jamais ? Dans ce cas, n’hésitez pas à la désactiver afin de limiter les risques de piratage. En effet, chaque fonctionnalité de vos appareils IoT peut être considérée comme une « porte d’entrée » (notamment lorsqu’il est question d’un micro ou d’une caméra, par exemple).

Evitez les accès depuis les réseaux non-sécurisés

« Est-ce que mon IP peut être identifiée après avoir utilisé un hotpsot ? » … A vrai dire, ce sujet est particulièrement pertinent. L’accès à vos équipements IoT via un réseau distant non-sécurisé (depuis un point d’accès gratuit, par exemple) peut considérablement affecter la sécurité de votre maison intelligente. Bref, abstenez-vous si possible et privilégiez les accès domestiques ou données mobiles via un VPN.

Privilégiez les authentifications à double facteur

Certains équipements connectés disposent d’un système d’authentification à double facteur. Cette méthode permet aux utilisateurs de valider leur identité à 2 reprises afin d’éviter les accès illégitimes. Certes, l’authentification à double facteur nécessite un délai supplémentaire lors de vos connexions, ce système vous garantira néanmoins une sécurité indéniable.

5/5 - (1 vote)
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *