L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

J.M. Weston, le style à la française depuis 1891

J.M. Weston, le style à la française depuis 1891

J.M. Weston fait partie de ces marques qui font irradier le luxe français dans le monde entier. C’est en 1891 qu’Édouard Blanchard crée à Limoges sa manufacture de chaussures. Et ce sera à Weston, quelques années plus tard, que son fils étudiera la technique innovante du cousu Goodyear*, perpétuée encore aujourd’hui par les 140 artisans de l’usine.

Historique de la marque

La rencontre entre Eugène Blanchard et Monsieur Viard – figure emblématique de la vie mondaine du Paris du début du XXe – donne naissance à la première boutique sous le nom de J.M. Weston, rue de Courcelles, magasin historique de la marque toujours en activité, récemment renouvelée.

Rapidement, une deuxième boutique verra le jour sur celle qui allait devenir la plus belle avenue du monde. En 1946 est créé le Mocassin 180, qui deviendra le modèle iconique du chausseur.

Aujourd’hui, c’est sous la houlette d’Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera, le musée de la mode de Paris, que la marque propose ses nouvelles collections. Il est également à l’origine du nouveau concept des boutiques. En 2018, c’est au 55 avenue des Champs-Élysées que J.M. Weston inaugure le plus grand espace dédié à la chaussure et à ses soins en Europe.

Eugène Blanchard, fondateur de la marque J.M. Weston.

Un goût pour le savoir-faire artisanal qu’il partage avec son père, créateur à Limoges de la manufacture où sont toujours réalisés les modèles de la marque.

Olivier Saillard, D.A de la marque. Il est à l’origine des nouvelles collections, ainsi que du nouveau concept des boutiques. Ici, celle des Champs-Élysées.

Les modèles signatures de J.M. Weston : un prêt-à-chausser proche du sur-mesure

5 largeurs et des demi pointures sont proposés pour les modèles emblématiques de la marque afin qu’ils épousent parfaitement le pied, pour un confort absolu. J.M. Weston propose également un service de personnalisation : 30 modèles peuvent être ainsi customisés à partir d’un choix de peaux, de couleurs, de finitions…pour une chaussure unique !

Le Mocassin 180

Il date de 1946. Mais toujours d’actualité. Son design a su traverser le temps et il séduit autant par ses lignes épurées que par son confort inégalé. Fabriqué artisanalement dans la manufacture de Limoges, pas moins de180 prises en main sont nécessaires à sa réalisation. En cuir, velours, lézard ou alligator, il est proposé en plusieurs couleurs.

La Bottine Cambre

Création des années 70, elle est réalisée d’une seule levée de cuir, la tige étant entièrement cambrée à la main sur forme en bois. Élégante dans sa simplicité, elle est proposée en marron ou noir.

La Derby Golf

Conçue pour s’adapter à tous les terrains, cette derby créée dans les années 50, est immédiatement reconnaissable à sa forme ronde et son plateau signature.

La Derby Chasse

Intemporelle, cette chaussure s’affranchit des tendances de la mode et a su s’imposer comme un classique.

La manufacture propose aussi des fabrications sur-mesure comme celles des bottes de la Garde Républicaine et cela depuis 1975. Cocorico !

Des chaussures qui se portent et transmettent de « paire » en fils telles un bijou de famille.

Consciente de l’impact environnemental lié à la production de la mode, J.M. Weston lance Weston Vintage, son offre de seconde main, pour donner une deuxième vie à ses chaussures qui peuvent ainsi être restaurées ou simplement rénovées plutôt que remplacées.

Ainsi un atelier de restauration où œuvrent 5 artisans donne une nouvelle vie à près de 10 000 paires de chaussures qui repassent par chacune des étapes de fabrication. De plus, dans son engagement pour limiter son empreinte environnementale, 100% des semelles en cuir de J.M. Weston sont issues de l’une des seules tanneries à encore pratiquer le tannage végétal extra-lent en France, propriété de la marque.

La Maison J.M. Weston est engagée pour faire perdurer le savoir-faire français.

En 2011, J.M. Weston lance la Fondation d’Entreprise pour la valorisation du travail manuel et la transmission des savoir-faire exception, en partenariat avec les Compagnons du devoir.

Et 2015 voit l’ouverture de l’École des ateliers J.M. Weston à Limoges, dédiée à la formation de nouveaux artisans, pour perpétuer une tradition bien française qui dépasse les frontières de l’hexagone.

Si J.M. Weston est connue essentiellement pour chausser les hommes, elle propose également des chaussures pour femme et des accessoires, ainsi qu’une gamme de maroquinerie.

Quant aux lettres « J.M. », le mystère plane toujours sur leur signification…

* Le cousu Goodyear renforce la solidité de la chaussure, tout en conservant sa flexibilité, en reliant la semelle intérieure, la tige de la chaussure et la trépointe.

5/5 - (1 vote)
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *