L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Chaussures de running Made in France – découvrez RELANCE

Chaussures de running Made in France – découvrez RELANCE

Alors que le marché du running semble déjà bien structuré et en particulier emmené par des multinationales de la chaussure de sport, un petit groupe d’irréductibles semble vouloir casser les codes et proposer un produit différent. En effet, la marque RELANCE s’est investit dans la création d’une toute nouvelle chaussure de running Made In France.

Sur le papier, la promesse est belle ! Les prototypes finaux sont impressionnants ! Il ne manque que le lancement de la campagne de financement participatif l’été prochain pour lancer une production à grande échelle. Si comme moi, vos pieds s’impatientent déjà, découvrez ci-dessous tout l’univers de la marque de running Made in France, RELANCE, au travers de l’interview de sa co-fondatrice et designer, Violaine Grégoire.

Tout savoir sur RELANCE, les chaussures de running Made in France

Bonjour Violaine, pouvez-vous nous décrire en quelques mots votre activité ?

Bonjour, je suis Violaine, j’ai 27ans. J’ai une formation de designer de produits. Après plusieurs expériences professionnelles, je me lance dans l’aventure de la création d’entreprise avec Relance. Une marque de chaussures running/fitness fabriquée en France.

Pourquoi s’être lancé dans la création dune chaussure de running Made in France ? Comment est né ce projet ?

Je suis passionnée de sports en tout genre depuis mon plus jeune âge. Je pratique aussi bien le basket et la course à pied, mais je m’intéresse à plein d’autres sports comme l’escalade, le bodyboard… Je trouvais qu’il y avait une certaine uniformité au niveau de l’offre sur le running. En gros des productions majoritairement situées à l’étranger et d’importants budgets marketing. Je voulais proposer une alternative plus locale où la production est au cœur du projet.

Pourquoi ce nom de marque : Relance ?

C’est un jeu de mots entre le fait « relancer » la production dans l’hexagone et la sensation de relance après chaque foulée.

Interview vidéo de Violaine Grégoire, co-fondatrice de RELANCE

Quelles sont les particularités de votre première collection de chaussures de running Made in France ?

Nous avons donc opté pour un design de semelle intermédiaire assez épais, mais contrairement à ce qui se fait sur la majorité des chaussures de running, nous avons pris le parti de faire une semelle assez épaisse à lavant pour un meilleur amorti au détriment du drop. Cela nempêche pas la chaussure d’être réactive, bien au contraire.

Ensuite, nous avons la tige qui est tricotée industriellement, ce qui permet d’avoir différentes propriétés mécaniques en fonction des enduits clés, mais aussi différents niveaux de respirabilité. La première Relance cest une chaussure foulée universelle pour les runners du quotidien. Ce produit a une bonne tenue aussi bien sur route que dans les sentiers et sadapte à tous types dusages et à tous niveaux de pratiques. 

Relance, c’est une chaussure exclusivement de running ou une chaussure multisports ?

C’est une chaussure de running, mais qui peut également convenir à la pratique du fitness (on a plusieurs coach de fitness qui sont se sont intéressées au projet). Après comme souvent sur ce type de produit il arrive que des gens achètent les chaussures pour une utilisation plus ville/casual.

Où sont fabriqués vos running Made in France et pourquoi ?

Ils sont fabriqués dans le Maine-et-Loire dans une usine qui a un vrai savoir-faire. On a décidé de travailler avec eux parce que ce sont ceux qui en France nous donnent la garantie d’un produit de qualité, mais avec la possibilité de gérer des gros volumes dans le futur.

Pourquoi faire du Made in France à tout prix ?

À tout prix non, mais ça fait très clairement partie de l’ADN du projet. On veut raconter une histoire différente autour de la production.

Qu’est-ce qui démarque RELANCE de la concurrence ?

Nous voulons prendre le contrepied du modèle actuel en localisant notre production en France. Toutes les marques de chaussures de sport font fabriquer leurs modèles dans les grandes usines du Sud de la Chine et dans le Nord du Vietnam. Une paire sortie dusine coûte entre 5€ et 15€ pour se retrouver en magasin à des prix entre 100€ et 150€, voire bien plus… 

Sinon d’un point de vue technique, le tricotage industriel est un process encore assez peu utilisé qui permet notamment de ne pas générer de chutes. C’est-à-dire qu’on ne découpe pas des pans de textiles pour créer la forme de la chaussure. Ici, on tricote la forme définitive directement et on passe à l’étape de la piqûre sur une forme de pied.

Quel style dhomme voyez-vous utiliser/porter vos produits au quotidien ? (Votre cible)

On a envie de répondre plutôt tendance aimant les designs minimalistes. Après en termes de pratique sportive plutôt des coureurs intermédiaires / confirmés faisant plusieurs sorties de running par semaine.

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour créer vos modèles de running ? Y a-t-il des marques que vous suivez de près et qui vous inspirent ?

D’un point de vue inspiration lors du process de création de notre modèle on a essayé de se détacher au maximum de la concurrence. Je trouve que s’inspirer d’éléments qui n’ont rien à voir et souvent plus pertinent. Pour ma part, c’est souvent l’architecture qui m’inspire, les créations de Zaha Hadid et Shigeru Ban par exemple.

Même si eux sont beaucoup plus sur la mode on aime bien ce qu’est parvenue à faire une marque comme VEJA.

Comment travaillez-vous le design de vos nouvelles running Made in France?

Tout d’abord, on a le schéma classique de création d’un produit qui se compose d’une analyse du marché / de la concurrence, de l’environnement du produit et de ce qui gravite autour. De la conception d’un cahier des charges puis d’une phase de recherche et d’une phase de développement qui termine sur le prototypage.

En plus de ça on a essayé d’être très à l’écoute de nos partenaires industriels afin qu’ils aient une expertise et un rôle clé dans le process. Le design c’est beaucoup d’aller et retour, des ratés, des choses qui évoluent. Donc on essaye d’être humble au maximum et d’utiliser les conseils pour créer un produit encore plus pertinent. Il en va de même avec les runners qui ont testé notre modèle.

Quel est lobjectif du projet de financement participatif à venir ?

L’objectif est « d’amasser » un maximum de précommandes pour pouvoir lancer une première production en série dans de bonnes conditions. Cela confirmerait le modèle économique et le potentiel de la marque. Derrière on pourrait lancer la commercialisation à l’échelle nationale.

Quelles sont vos perspectives de développement ?

D’ici la fin de l’année on espère avoir lancé notre site e-commerce et avoir commencé à développer notre réseau de distribution en magasin. On est aussi est déjà en train de réfléchir à un deuxième modèle de chaussures !

Quelle est votre définition de lHomme tendance ?

L’homme tendance en ce moment c’est peut-être celui qui arrive à jouer et s’amuser avec les codes : féminin / masculin, vintage / moderne. Mais aussi celui qui consomme de façon responsable, locale, intelligente.

En savoir plus sur les running Made in France RELANCE

5/5 - (1 vote)
Show More

1 Comment

  • Diagnofit
    Diagnofit

    Bravo à Violaine ! je trouve que c’est un super concept qu’elle a lancé et que c’est super courageux de sa part de se lancer dans une aventure pareille si jeune !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.