L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Comment agissent les granulés homéopathiques ?

granulés homéopathiques, pharmacie, remèdes

Les Français sont nombreux à utiliser les remèdes homéopathiques. Une bonne partie de la population reste toutefois hésitante. Cela est en grande partie dû au fait qu’on ne comprend pas toujours le mode de fonctionnement des médicaments homéopathiques. Nous vous invitons donc à découvrir comment agissent les granulés homéopathiques, ainsi que les règles et précautions à prendre avant de les utiliser pour qu’ils soient efficaces.

Comment se procure-t-on des granulés homéopathiques ?

De nombreux sites en ligne proposent en vente libre des médicaments homéopathiques élaborés par les plus grands laboratoires. Vous pouvez aussi vous rendre sur les sites de pharmacies et parapharmacies autorisées à vendre des granulés homéopathiques disponibles sans ordonnance. Il s’agit notamment des sites internet spécialisés dans la vente de produits liés aux thérapies naturelles et douces (aromathérapie, homéopathie, etc.).

Avant de concrétiser votre achat, veillez à vous assurer que le site de la pharmacie est un site sécurisé, qui dispose de toutes les autorisations légales. Les informations probantes doivent être indiquées sur ledit site.

Les médicaments homéopathiques se présentent généralement sous forme de produits solides, liquides ou semi-solides. Dans la catégorie des solides, on retrouve les granulés homéopathiques. Il s’agit de minuscules sphères de lactose, imprégnées de substances actives. Ils sont commercialisés en tubes ou doses contenant parfois jusqu’à 80 unités.

Vous trouverez aussi en vente libre des tubes à usage unique contenant des globules de saccharose, imprégnés de souche active. Plus petits que les granulés, les globules peuvent tenir à hauteur de 200 unités dans un tube. Outre ces présentations qui sont les plus courantes dans l’homéopathie, vous trouverez de nombreux produits sous forme de :

  • sirops,
  • ampoules,
  • gouttes,
  • comprimés,
  • gels,
  • collyres,
  • pommades,
  • suppositoires.

Si vous souhaitez en acquérir, votre pharmacien peut éventuellement vous conseiller.

granulés homéopathiques, pharmacie, remèdes
granulés homéopathiques, pharmacie, remèdes

Quelles sont les actions des granulés homéopathiques ?

Notez que peu importe la forme adoptée par les médicaments homéopathiques, la fabrication de ces derniers respecte des exigences strictes. Seuls des professionnels de santé dûment formés sont autorisés à vendre ce type de médicaments.

D’où viennent les remèdes homéopathiques ?

Les remèdes homéopathiques sont issus de produits naturels variés. Il faut notamment retenir :

  • les produits issus du règne minéral comme le soufre (SULFUR), le mercure, le sel marin, la coquille d’huître,
  • les produits issus des plantes comme l’arnica, l’aconit, le thuya, la belladone,
  • les produits issus du règne animal comme le miel, la propolis, les abeilles, le venin de serpent, etc.

Les produits à base de plantes sont les plus connus. Il arrive aussi que les remèdes soient préparés à base de mélanges de produits afin de soigner diverses affections. Les principes actifs contenus dans les granulés et dans les autres formes de remèdes sont appelés souches homéopathiques. Certaines pharmacies sont habilitées à réaliser pour leurs clients des mélanges de souches spécifiques qui ne sont pas disponibles en vente libre. Toutefois, ces préparations doivent être faites sur prescription d’un médecin.

Comment fonctionne la dilution en homéopathie ?

L’homéopathie se base sur plusieurs principes. La dilution est une méthode qui s’appuie sur les principes de similitude et d’infinitésimalité. Le principe de similitude indique que toute substance qui à forte dose rend malade, peut également guérir lorsqu’elle est absorbée à de très faibles doses. En ce qui concerne l’infinitésimalité, elle détermine la manière dont sont préparés les remèdes homéopathiques. Ces derniers sont en effets obtenus après des dilutions successives.

Le processus de dilution

Comme vous le savez déjà les médicaments homéopathiques sont créés à partir de souches végétales, animales, minérales ou chimiques. La dilution est une méthode qui consiste à mélanger un solvant (eau ou éthanol) avec une teinture mère issue d’une souche. Après chaque dilution, le mélange est secoué plusieurs fois pour libérer les principes actifs de la teinture mère. Cette action est appelée dynamisation.

Il existe différents types de dilutions homéopathiques, dont les dilutions hahnemanniennes et les dilutions korsakoviennes. La dilution hahnemannienne correspond aux remèdes dont l’appellation contient « CH » (dilution centésimale) ou « DH » (dilution décimale). Les produits dérivés d’une dilution korsakovienne se reconnaissent par le diminutif « K » qui les accompagne.

Les différents degrés de dilution

Il y a plusieurs degrés de dilution. Ceux-ci correspondent au nombre de fois qu’un mélange a été dilué et dynamisé. Vous retrouverez donc les dilutions :

  • très basses : 1 à 5 DH,
  • basses : 3 à 5 CH ou 6 à 10 DH,
  • moyennes : 7 à 9 CH,
  • hautes : 12 à 30 CH,
  • très hautes : supérieures à 30 CH

Pour que vous compreniez mieux, sachez que pour obtenir des granulés à 5 CH, il faut prendre 1 % de teinture mère qui est diluée dans 99 % de solvant. Après la dynamisation, on récupère à nouveau 1 % du mélange obtenu après la première dilution, auquel est ajouté 99 % de solvant. La même opération est répétée 5 fois. Ainsi, plus le nombre de dilutions est élevé, moins on remarquera la présence de la substance, ce qui rend le remède plus efficace, selon les critères définis par les différents principes homéopathiques, et plus particulièrement celui de la similitude.

homéopathie, traitement, posologie
homéopathie, traitement, posologie

Comment prendre un traitement homéopathique ?

L’optimisation de l’efficacité d’un traitement homéopathique nécessite le respect d’un certain nombre de recommandations. Le nombre de granulés à prendre dépend du niveau de dilution du produit, et de la maladie à traiter.

Respectez la posologie

La posologie des médicaments homéopathiques dépend du degré de dilution. Les remèdes de basse dilution sont destinés à un usage fréquent, mais espacé dans le temps. Les médicaments de dilution moyenne peuvent être administrés sur plusieurs semaines, car ils servent à rééquilibrer les fonctions déficientes de l’organisme. L’usage de médicaments à haute dilution doit être ponctuel, car l’action de ceux-ci est plus profonde et plus ciblée.

Vérifiez toujours la posologie auprès d’un professionnel de santé avant de commencer un traitement. De manière général, on estime qu’un adulte doit prendre 3 granulés par prise, et doit étaler les prises sur la journée. Chez les nourrissons, il est souvent recommandé de laisser les granulés fondre dans un biberon d’eau. Il ne faut jamais les dissoudre dans du lait. Faites boire deux ou trois gorgées environ toutes les deux heures, 15 minutes avant les repas. Dès 12 mois, vous pouvez placer 1 ou 2 granulés directement dans la bouche de l’enfant en l’incitant à sucer comme un grand.

Comment prendre les granulés homéopathiques ?

Il est recommandé de prendre vos granulés homéopathiques au moins un quart d’heure avant les repas, ou une heure et demie environ après. L’idéal est cependant d’effectuer les prises le matin à jeun ou le soir au coucher avant de vous brosser les dents. Procédez ainsi pour prendre votre traitement :

  • afin d’obtenir le bon nombre de granules, tenez le tube à l’envers, de sorte que le capuchon soit vers le bas,
  • maintenez le cylindre fermement puis tournez le bouchon pour libérer les petites sphères une par une, jusqu’à la quantité désirée,
  • versez le contenu du capuchon directement dans votre bouche, pour éviter de souiller les granules avec vos mains,
  • si vous faites une fausse manœuvre, avalez quand même vos granulés, mais il faut expressément éviter de les remettre dans le tube,
  • une fois dans votre bouche, laissez les granules se dissoudre lentement sous votre langue. De ce fait, le principe actif du médicament entre directement dans votre système sanguin.

Le nombre de prises ainsi que la durée du traitement homéopathique sont indiqués sur l’ordonnance ou sur la notice du médicament. Dans tous les cas, il faut absolument respecter les doses prescrites par le médecin, ou les conseils du pharmacien. L’auto-médicamentation peut avoir des conséquences graves sur l’organisme. Il est donc nécessaire de se référer à un professionnel de la santé et de se procurer les granulés auprès d’une pharmacie habilitée.

Votre avis sur cet article
Show More

2 Comments

  • Sebastien
    Sebastien

    A priori l’homme tendance n’aime pas trop la science…. L’homéopathie c’est du placebo (mais le placebo a réellement un effet on est d’accord je suppose). Il y a maintenant un consensus scientifique depuis bien longtemps. La grand majorité des etudes montrent que ca ne fait pas mieux que du placebo. Ce n’est dailleurs plus remboursé ce qui est bien.

    Répondre
    • Guillaume

      Bonjour,
      depuis son invention, il y a deux cents ans, l’homéopathie fait débat, son mode d’action n’ayant jamais pu être prouvé scientifiquement. Pourtant près de 71 % des Français lui feraient confiance.
      L’homéopathie : médecine douce ou imposture ? Un reportage intéressant à visionner ici : https://bit.ly/3ykj2a2

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.