samedi, septembre 21, 2019
L'Homme Tendance

Comment bien choisir un chino ?

Les critères à examiner pour choisir un chino.

Le Printemps marque l’arrivée du beau temps mais aussi de pantalons plus légers et plus confortables que l’éternel jean ou le lourd pantalon en flannelle : le chino apparaît alors comme une excellente solution.
Il existe cependant différents types de chinos, qui ne se portent pas dans les mêmes circonstances.
A travers cet article, vous allez d’abord découvrir l’histoire mouvementée de cette pièce (il s’agit au départ d’un vêtement militaire) avant d’apprendre ses subtilités et les détails à observer impérativement pour choisir celui qui sera le plus adapté à votre style.

Histoire du chino

A la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, l’armée Américaine comptait plus de 8,3 millions de soldats : un beau monde à habiller. Le vêtements militaires se sont accumulés et ont formé de sacrés surplus qui se sont déversés sur le marché Américain.
Parmi eux, le chino : de couleur khaki et confectionné à partir d’un coton twill (avec des coutures en diagonales), il a une coupe droite parfois légèrement slim.

Les adolescents de l’époque en font leur uniforme : c’est ainsi que le chino beige devient l’une des icônes de la tendance preppy, portée par les étudiants de l’Ivy League. Il est aussi pratique et confortable qu’un jean, mais plus habillé.

Les chinos remontent en fait à 1848 : c’est Harry Lumsden, un officier de l’armée britannique qui décide de les adopter, à la place des pantalons blancs bien moins discrets.

Ils sont teints avec du jus de mûre pour obtenir une teinte jaunâtre appelée Khaki, idéale pour le camouflage.

Histoire du chino

Aux Etats-Unis, on passe doucement du pantalon bleu acier pas très discret au chino khaki

Les autres pays s’y intéressent, et notamment les Etats-Unis qui l’intègrent à l’uniforme officiel de l’armée américaine, en 1902. Ce n’est qu’une question de temps avant que Levi’s y consacre une ligne en 1906 et Brook Brothers en commercialise en 1942. Ils reviennent sur le devant des podiums à partir de 2010 avec les collections de Dries Van Noten et Stella McCartney.

Les types de chinos

Dans cette partie, je vais vous montrer les différents types de chinos disponibles, et ceux qui sont le plus adapté à votre morphologie et votre contexte. Pour mieux passer de la théorie à la pratique, on va étudier plusieurs tenues qui vous montrent concrètement ces différences. Evidemment, on va aussi s’attaquer plus généralement aux couleurs et aux coupes: par exemple ce qui différencie un chino de cow-boy d’un chino plus habillé à porter au boulot

Chinos taille haute : le chino habillé

Les chinos taille haute sont parfaits pour allonger la silhouette, tout en étant malheureusement plus rares sur le marché. Les chinos de Ring Jacket, une marque japonaise haut de gamme sont un parfait exemple, distribués par l’eshop The Armoury. Ils ont trouvé le parfait compromis: à la fois assez hauts pour justement rallonger les jambes mais assez bas pour pouvoir se porter sans une veste (un chino vraiment trop haut donne l’impression d’un petit torse, qu’il faut atténuer avec une veste casual). J.Press est une autre marque preppy américaine du début du 20è siècle, la taille est plus haute et la coupe plus large aux cuisses. C’est une des coupes traditionnelles les plus réussies, mais qui se portera tout de même plus facilement avec une veste.

Chino-taille-haute-exemple

Chino habillé

Le chino remonte pile assez haut pour une transition parfaite avec la veste : on ne voit pas la cravate et la chemise

Caractéristique : le pli central

Mine de rien, le pli central a un rôle géométrique considérable sur la silhouette : le relief crée par le pli donne l’illusion, vu de face, qu’il y a moins de matière (le chino aurait l’air plus large s’il était complètement plat).

C’est une autre histoire vu de profil où on remarque bel et bien le surplus de matières. Ne vous en faites pas, ça se voit tout de même largement moins.

chino beige

chino beige

On voit bien le pli central du chino beige, qui accompagne bien le reste de la tenue, très formel

Le pli central se retrouve également dans une tenue formelle : c’est pourquoi il se porte parfaitement avec un blazer. Il s’agit d’une bonne solution pour qu’un chino décontracté se porte dans un contexte plus business. Encore faut-il que sa couleur soit sobre et que la veste soit bien sélectionnée.
Ce n’est par contre pas un chino de week-end : préférez un chino plus casual, sans pli central.
C’est ce qu’on va voir dans la partie suivante.

Chinos casual : l’intermédiaire accessible

Ce sont les chinos de base qu’on peut trouver dans les grandes surfaces. Les finitions sont généralement moins bonnes et les coutures sont donc apparentes à l’intérieur et à l’extérieur. Le coton est lui aussi moins qualitatif (d’où le prix plus bas), et il aura parfois reçu un traitement délavé (c’est par exemple le cas chez J.Crew) .

chino casual

chino casual

Un chino casual porté avec une tenue cohérente : veste en jean et sneakers

Un des meilleures exemples est Gap: le traitement délavé est plutôt réussi vu le prix. L’erreur à éviter est de les porter avec des vêtements trop formels (chemise habillée en popeline de coton, blazers, veste de costume), voire de les intégrer à une tenue de bureau. Le plus sage est de rester sur un style preppy avec des vêtements polyvalents, comme une chemise oxford, ou bien plus simplement des t-shirts, polos, cardigans ou hoodies.

Outfitgrid tenue complète avec chino casual vert

Outfitgrid tenue complète avec chino casual vert

Préférez un chino casual petit budget si vous voulez prendre des risques sur la couleur

Chinos workwear : le chino increvable des pionniers

Le style des chinos workwear n’est pas très différent de celui des chinos casual. Seule la qualité change : le twill de coton est plus résistant et durable.

La coupe est aussi parfois plus décontractée et relâchée, en particulier au niveau des cuisses : il ne faut pas oublier que ces chinos sont à la base prévus pour un travail manuel et néccessitent donc un vrai confort.

Un chino workwear se porte avec le vestiaire classique du même registre : chemise chambray, à carreaux en flannelle de coton ou avec des bottes workwear style Red Wing.

Vous ne verrez visuellement pas la différence au début par rapport à un chino casual : tout se fera au fur et à mesure des ports où la matière va vraiment s’affirmer avec un délavage de qualité.
Une fois arrivé à un joli délavage, évitez les vêtements un peu trop lisses et formels comme une chemise en popeline de coton et préférez un tissage plus décontracté comme l’oxford

Exemple : Left Field

La marque Left Field est un excellent exemple de chinos workwear, avec du coton dont le grammage commence à 12 oz, à peu près la même densité qu’un jean. Le délavage d’un coton aussi épais donne un résultat vraiment intéressant, proche du délavage d’un jean. Des acharnés de workwear sur Superfuture ont ainsi participé à un topic sur le délavage de leur Left FieldCertaines tenues sont vraiment inspirantes et d’autres sont à éviter à tout prix.

Voici une sélection personnelle :

pantalon Chino homme

Pantalon Chino homme: sélection tendance

Et oui, ce n’est pas un jean mais bel et bien un chino 

En savoir plus ?

Si cet article vous a plut, je vous encourage à jeter un coup d’oeil sur le guide complet du chino sur le site JamaisVulgaire et à en télécharger un extrait🙂

Donnez une bonne note à ce post

About The Author

Blogueur à l'affût des nouvelles tendances masculines dans l'univers de la mode, de la cosmétique pour homme, des sorties tendances. Tendances dandy, hypster, cafe racer...L'idée de ce site est de vous faire découvrir les nouvelles tendances qui touchent aux hommes tendances. Conseils Mode Homme, Conseils beauté masculine, Guide sur la barbe et le rasage et Expériences Lifestyle en tout genre !

Comments are closed.