L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Earvin NGAPETH, L’homme Tendance de la semaine

NGAPETH, L’homme Tendance de la semaine

Earvin NGAPETH, grand, fort, showman, barbu, vainqueur.

Champion d’Europe à 24 ans, le jeune volleyeur Earvin Ngapeth a déjà tout d’un très grand. Technique au dessus de la moyenne, rapidité, et abnégation, l’enfant de Poitiers connait le prix de la victoire et mesure le chemin parcouru.

Sur le terrain, le joueur est un véritable phénomène. Surclassant la concurrence dans une discipline assez méconnue du grand public, le volley Français a su faire de ce joueur une star à part.

Ne cherchez pas plus loin la nouvelle icône au service du volley français. Victoire, spectacle et élégance : la « french touch » selon Earvin Ngapeth.

LA BARBE : CE TRUC EN PLUS QUI FAIT LA DIFFÉRENCE…

Sébastien Chabal en avait fait sa marque de fabrique. James Harden en NBA et les frères Karabatic au handball ne semblent plus vouloir s’en séparer. Au fil des victoires, Earvin Ngapeth a lui su faire évoluer son follicule pilaire. Et si la barbe n’était pas devenu ce petit plus utiles aux sportifs pour vaincre ?

La barbe pour décupler les performances sportives ?
La barbe pour décupler les performances sportives ?

« Non, surtout pas ! Ne te rase pas maintenant. C’est mauvais pour l’influx nerveux…» Du sportif du dimanche au plus compétiteur, tout le monde la déjà entendu, au moins une fois. Raser sa barbe aurait des effets néfastes sur les performances sportives, notamment concernant l’influx nerveux. Cela serait lié à la repousse du poil qui prendrait plus d’énergie au début de la pousse. En bref, le poil serait un récepteur et en se rasant, on perturberait l’influx neveux. Comme quoi…

D’autres sportifs approuveraient bien volontiers les bienfaits d’une barbe pour gagner. C’est le cas du footballeur Javier Pastore, fantomatique avec le PSG à l’automne 2012 qui avait décidé de se soigner à grands coups d’économies de rasoir. L’Argentin a retrouvé temps de jeu et confiance de l’entraîneur en même temps que la floraison de sa barbe. Depuis, c’est le jour et la nuit (même s’il a aujourd’hui, repris contact avec le barbier).

Et que dire de Stan Wawrinka, vainqueur 2015 porte d’Auteuil qui n’a jamais été aussi bon qu’avec sa barbe de bûcheron. Et si au fond, la barbe ne faisait pas partie de la panoplie du champion ? Superstition ou coquetterie, fantasme et réalité, c’est à vous de choisir…

NO SHAVE MESSIEURS !

Ne vous demandez plus pourquoi ces barbus gagnent.

Arrêtez de vous raser, vous comprendrez !

barbe-raser

Show More