L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

L’art de la moustache au fil des décennies

la moustache au fil des décennies
De l’indémodable style Chevron au plus sophistiqué Dalí, à l’occasion du mois de la moustache, Treatwell partage les sept styles qui ont été tendance au fil des décennies. De la moustache relevée de Dalí à celle en guidon réintroduite par les hipsters, la moustache reste le trait de beauté le plus parlant et le plus sophistiqué chez les hommes. C’est pourquoi, à l’occasion de ce mois de novembre, où la moustache est à l’honneur, Treatwell, leader européen de réservation de soins de beauté, retrace l’évolution de la moustache au cours du siècle dernier. Des techniques utilisées pour la créer aux conseils pour l’entretenir et la mettre en valeur, voici les sept types de moustaches les plus emblématiques de l’histoire.

La moustache en guidon des années 1910

 

Elles se distinguent sur les photos en noir et blanc du début des années 1900 et ont récemment été remises à la mode par les Hipsters : ce sont les incontournables moustaches en guidon, ainsi appelées en raison de leur forme qui rappelle la poignée des motos. Elles sont idéales pour les hommes ayant un visage en forme de losange, c’est-à-dire rond mais avec un menton fin et légèrement carré. Pour les créer, outre la patience d’au moins un mois pour que la moustache pousse, elles ont besoin d’être travaillées exclusivement aux ciseaux. Une fois mise en forme, il est important de réserver à la moustache une routine de beauté quotidienne qui alterne les trois étapes fondamentales de son soin, à savoir : le nettoyage, l’hydratation et le coiffage. La moustache exige d’être nettoyée tous les deux ou trois jours à l’aide d’un shampoing spécialement conçu pour les poils de barbe épais. Elle doit ensuite être hydratée avec des huiles émollientes pour éviter que la peau en dessous ne se frotte ou ne devienne trop sèche. Enfin, il faut la soigner avec une brosse et de la cire.

 

La célèbre moustache en allumettes des années 1920-30

 

Rendue célèbre à travers le cinéma, la moustache en allumettes des personnages du Parrain se distingue par sa forme très subtile et bien définie qui inspire aujourd’hui les rétros. Contrairement aux moustaches complètes, ces deux lignes très fines ne nécessitent pas une grande attention lors du nettoyage et de l’application de la cire. Par contre, lors du rasage du contour des lèvres et des deux “allumettes”, la forme doit être précautionneusement reprise chaque jour en respectant avec minutie les proportions. 

 

 

La moustache de Dalí des années 1960

 

Avec ses longueurs gracieuses, la moustache-antenne de Salvador Dalí est un style qui convient aux hommes prêts à se lancer dans un processus qui nécessite entre six à sept mois. Dès le début, il est important de faire en sorte que la moustache s’adapte à la direction ascendante des pointes, en y appliquant, chaque matin, une cire forte et solide et en retouchant les longueurs tous les quinze jours au maximum. Ce style est parfait pour les jeunes à l’allure mince qui ne craignent pas de passer inaperçus.

 

Années 1970 : moustache en fer à cheval

 

La moustache dite en fer à cheval ou « moustache de biker », accessoire indispensable des motards, est une figure représentative de la culture américaine des années 70. La forme en « U » inversé est obtenue en rasant soigneusement les joues et la zone centrale du menton, encadrée par deux bandes verticales parallèles qui se rejoignent au centre, au-dessus de la lèvre supérieure. Une fois les contours, la longueur et le volume de la moustache définis, le processus d’entretien de cette moustache très rock, consiste en un simple rasage quotidien total des zones qui doivent rester imberbes autour du « U ».

 

 

La fameuse Moustache en chevron des années 1980

Des stars telles que Tom Selleck et Freddy Mercury en ont fait une référence ! C’est donc sans surprise que la moustache à chevrons n’a rien perdu de son sex-appeal quarante ans plus tard. Elle convient parfaitement aux hommes qui se lancent, pour la première fois dans l’art de la moustache. Elle ne nécessite pas de soins particuliers et on peut la garder longue et sans trop la coiffer. C’est un modèle qui suit la poussée naturelle des poils, qui peuvent tomber sur la lèvre supérieure de manière sauvage, sans pour autant paraître désordonnés.
 

Années 1990-début 2000 et la moustache de pirate 

Au cours des années 1990 et au début des années 2000, la tendance à réduire l’effort et à définir la forme de la moustache est illustrée par le style pirate arboré par Johnny Depp dans Les Pirates des Caraïbes. C’est également une tendance qui ne demande pas trop d’attention, si ce n’est un nettoyage en profondeur avec un shampooing spécifique tous les deux jours et l’application d’un après-shampooing hydratant sur les pointes des longueurs.

 

5/5 - (1 vote)
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.