L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Comment organiser et réaliser correctement une cérémonie du thé en suivant ces quelques étapes ?

cérémonie du thé

Vous aimez le thé et êtes passionné par la culture de l’environnement du thé ? Alors peut-être que vous brûlez d’envie d’organiser une cérémonie du thé traditionnelle. S’il y a des codes culturels précis à respecter en fonction du pays où l’on boit du thé (Grande-Bretagne, Turquie, Inde…), c’est au Japon qu’une cérémonie à part entière existe.

Il existe effectivement des rituels au point de constituer un événement au cours duquel rien n’est laissé au hasard : il faut en effet suivre les étapes avec minutie et ne pas commettre un faux-pas, qui serait impardonnable aux yeux des invités ou de l’hôte. Voici quelques conseils pour bien réussir une cérémonie de thé traditionnelle.

L’annonce de la cérémonie

Comme il s’agit d’un événement de grande ampleur et d’une haute importance, l’organisateur – ou maître du thé – de la cérémonie doit prévenir ses invités à l’avance. Il faut donc envoyer des invitations formelles et réaliser sur soi un travail de préparation spirituelle : il s’agit d’éliminer toute pensée dans le but d’atteindre l’harmonie et l’équilibre de façon à ce que l’âme soit prête à accueillir les invités.

Le choix du thé

Au Japon, on utilise du thé Matcha, fabriqué à partir du thé gyokuru. Plus cher que les autres thés, il est réduit en poudre et présenté aux invités sous forme de boule. Il ne sera d’ailleurs pas à infuser car la poudre se dissout directement dans l’eau chaude.

Le choix des ustensiles et du décor

Pour accueillir les convives, les tatamis doivent être changés. Le choix des ustensiles dépend de la saison et de l’heure à laquelle a lieu la cérémonie. Par exemple, l’été, un bol large est privilégié afin que le thé se refroidisse plus vite. Un chasen, un fouet en bambou, est utilisé pour mélanger l’eau et la poudre matcha.

L’accueil des invités

Les invités doivent patienter en dehors de la salle réservée au thé. Ils ont un accès à un point d’eau afin de pouvoir se laver les mains et profitent de cette attente pour se vider de l’ensemble de leurs problèmes et ainsi atteindre cet idéal de sérénité, comme leur hôte.

Le nettoyage des ustensiles

Une fois les invités introduits dans la salle du thé, l’hôte nettoie devant eux les bols qu’il a sélectionnés. Cette opération s’effectue à l’aide d’un chakin, une toile de chanvre ou de lin que l’on applique sur les bols.

Le lancement de la dégustation

L’hôte sert au premier convive son bol tourné vers la face avant. L’invité le reçoit et, avant de le goûter, salue le second invité, lève son bol puis le remet à hauteur de bouche, le tourne deux fois dans le sens des aiguilles d’une montre puis se met à le boire en veillant à ce que la face avant soit bien à l’opposé de l’endroit où il pose ses lèvres. Après deux gorgées et demi, le bol est reposé, face avant vers soi. Le maître du thé réitère alors le même rituel avec les autres invités.

Vivre l’instant présent avec ses cinq sens

Le thé se déguste sereinement. Le but est d’entendre l’eau couler dans une fontaine, de sentir des odeurs d’encens apaisantes, de s’imprégner des visages apaisés des invités, de profiter de la tiédeur de la tasse entre les mains et de goûter au matcha avec délectation tout en l’accompagnant d’une petite pâtisserie traditionnelle wagashi.

Votre avis sur cet article
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.