L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Théâtre : « Massacre à la Princesse » – Notre avis ❤️

théâtre massacre à la princesse

Et si les princes charmants n’existaient pas dans la réalité ?

Voilà ce qu’avance la pièce « Massacre à la princesse ». Un comédie drôle, irrévérente, complètement rock’n’roll écrite en Calédonie (la chaleur excessive de l’ile doit sûrement beaucoup y jouer… !).

Une drôle de comédie

Une revisitation des contes Disney qui avait déjà revisité les versions originales en les rendant plus agréables aux oreilles de nos petits chérubins. Saviez-vous que la Cendrillon de 1812 des frères Grimm demande de sa douce voix à ses amis oiseaux d’aller dévorer les yeux de ses belles sœurs pour qu’elles ne voient plus le Prince ? Ou que dans sa version originale de 1634, la Belle au bois dormant se fait violer pendant son long sommeil ? Ou encore que dans sa première écriture de 1837 la Petite sirène se suicide dans l’océan car elle n’arrive pas à séduire son Prince ?

Alors, contents que Disney soit passé par là, hein ?! Vous serez encore plus contents que Massacre à la princesse passe par là où Disney est passé… Bref, vous voyez ce que je veux dire.

Dans un appartement citadin dans le monde réel, toutes les princesses Disney font le même constat : le Prince Charmant n’existe pas !

Les références aux héroïnes de nos contes de fées sont belles et bien là : La belle au bois dormant…dort non à cause du sort de la sorcière, mais plutôt bercée par des drogues plus ou moins douces ; Cendrillon a perdu son soulier…dans une usine de chaussures qu’elle fait tourner à plein rythme d’une main de fer ; La petite sirène délaisse les paisibles fonds marins…pour les couloirs du métro !

Heureusement que Blanche Neige est là !  Elle seule croit encore au Prince Charmant…(tiens P.C… !), qui vient de la quitter brutalement. Alors, elle continue sa quête : trouver son nouveau Prince Charmant. Heureusement que les autres princesses sont là pour lui ouvrir les yeux, lui apprendre qu’on peut vivre et être heureuses sans prince charmant ou avec une autre princesse !

Mais un serial killer de princesses veut les voir toutes décapitées. Il s’agit bien d’une princesse, mais… laquelle ? Suspense…

Les 3 formidables actrices enchainent plusieurs princesses et des personnages différents qui viennent compléter cette comédie déjantée où on ne s’ennuie jamais.

Laissez vos petites filles grandir encore avec l’espoir de rencontrer un jour celui qui les fera vivre dans un conte de fées : ne les emmener pas voir la pièce, elles ne comprendraient pas !

3 questions à bout portant à Célia Chabut, co-autrice de la pièce

  • D’où vous est venue cette envie de ruiner nos rêves d’enfance ?

Les princesses de notre enfance ne sont qu’illusion et surtout découlent d’un patriarcat que l’on doit absolument irradier! Il fallait que ces princesses se révoltent car elles n’ont absolument pas besoin d’un prince qui vient les sauver et leur permettre de vivre heureuses !!

C’est pour cela que dans le spectacle nous souhaitions balancer les princesses dans la réalité pour les montrer sous un autre angle, débrouillardes et indépendantes!

  • Quelle princesse des temps modernes souhaiteriez-vous morte et pour quelles raisons ?

Aucune! Même si c’est encore maladroit par moment, elle incarne une pensée et une liberté de la femme plus actuelle plus proche de ce auquel on aspire.

Plus libre de leur choix, leurs envies, leurs corps et leurs actions.

Et en vrai on est toutes des princesses des temps modernes!

  • Avez vous rencontré votre prince charmant ?

Les princes charmant n’existent pas ! Hahahaha 


Laissez-moi vous quitter avec cette prose rimée

Oyé Oyé princes charmants du royaume

de l’hommetendance.fr bâti par Guillaume!

Rassemblez-vous et montrez à vos douces moitiés

qu’elles ont bien de la chance de vous avoir trouvés.

Régalez-les en les invitant à ce spectacle caustique

Qui revisite des contes antiques.

Et pour que la magie opère…

Évitez de leur demander le remboursement de leur billet…cela ne se fait guère !


5/5 - (1 vote)
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.