L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Voiture sans permis : pourquoi en croise-t-on de plus en plus ?

Voiture sans permis

Ces dernières années, le marché de la voiture sans permis est en pleine croissance. Alors que le marché de l’automobile est en crise, celui de la voiture sans permis tire son épingle du jeu. Savez-vous pourquoi ? Dans cet article nous détaillons les raisons d’un tel succès.

Le marché de la voiture sans permis en quelques chiffres

Chaque année en France, ce sont plus de 10 000 voitures sans permis qui sont immatriculées en France. En 2021, on devrait sans doute être proche des 15 000 immatriculations. Le marché du neuf est donc très dynamique et ne connait pas la crise mais en parallèle, le marché de la voiture sans permis d’occasion est lui aussi en pleine effervescence. Parmi les acteurs majeurs de ce marché on retrouve le constructeur français Ligier qui pèse à lui seul 70% du marché européen. Cocorico !!! Comment expliquer un tel engouement pour ces petites voitures qui n’ont pas toujours fait l’unanimité ?

Comment expliquer le succès de la voiture sans permis ?

Elle n’avait pourtant pas une image très reluisante à une certaine époque. En effet, la voiture sans permis (VSP) était souvent considérée comme un pot de yaourt doté d’un moteur, elle faisait du bruit sans pour autant avancer très vite. Au volant, on y croisait bien souvent des personnes âgées et d’autres qui n’avaient jamais pu passer le permis de conduire. A vrai dire, les temps ont bien changé ! Les constructeurs de VSP ont changé de braquet pour proposer aujourd’hui des véhicules design, esthétique et à destination d’un public nouveau.

Je me suis intéressé à ce phénomène il y a quelques mois au moment où je dévorais la série BABY sur Netflix. Dans celle-ci, on y découvre des jeunes lycéens italiens en pleine crise identitaire. Mais là n’est pas le plus étonnant. Ce qui m’a le plus interpelé c’est de les voir se déplacer en voiture sans permis ultra stylées comme si de rien était. J’ai alors découvert que ce nouveau type de public était devenu l’ambassadeur type de la voiture sans public, non seulement en Italie mais partout en Europe.

Un véhicule qui séduit les jeunes et leurs parents

Certes, ce n’est pas le même prix qu’une carte de bus ou qu’une trottinette, mais des milliers de parents et de jeunes se laissent séduire par la VSP. Celle-ci a de nombreux atouts à faire valoir aussi bien dans les grandes villes que les plus petites agglomérations.

Les avantages de la voiture sans permis

L’âge

Saviez-vous que l’on peut conduire une voiture sans permis à partir de 14 ans ? C’est à dire qu’un collégien peut se rendre à l’école en VSP à partir du moment où il a passé et valider son permis AM (formation minimum de 8h). Celui-ci permet donc de conduire dès 14 ans des cyclomoteurs (motocyclettes de moins de 50 cm3) et des VSP (quadricycles légers).

La sécurité pour se déplacer

Si vos enfants habitent relativement loin de l’école et que les transports scolaires ne sont pas adéquats, la VSP peut être une solution. Elle permet au jeune de se déplacer en toute sécurité du domicile au lycée par exemple. La sécurité est un argument de poids notamment dans les grandes villes où les transports ne sont pas toujours très « safe ».

La liberté de mouvement

A partir du moment où le jeune est assez mature, la voiture sans permis est un moyen de transport très pratique pour pouvoir bouger en toute sécurité et pour être libre de ses mouvements. J’entends par là de ne pas dépendre des transports en commun et de ses parents que ce soit pour se rendre à l’école ou aux activités extra-scolaires.

Un bon moyen de se préparer au permis B

Avant il y a avait la conduite accompagnée, maintenant la VSP est Le moyen tendance pour se préparer au permis B et appréhender au mieux la route et ses danger.

Pour toutes ces raisons les jeunes et leurs parents sont séduits par cette nouvelle génération de VSP et c’est bien cette population qui tire le marché vers le haut. On trouve des modèles thermiques bien entendu mais également des VSP électriques. En matière de prix, il faut compter entre 10 à 15 000€ pour un véhicule thermique et quelques milliers d’euros de plus pour une version électrique.

Votre avis sur cet article
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *