L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Économies d’énergies : 3 tips home made pour moins chauffer cet hiver

Faire des économies de chauffage

On ne cesse d’en parler sur les chaînes d’information et les réseaux sociaux : la hausse de 105 % du prix du gaz naturel n’est pas passée inaperçue et est au cœur de nos préoccupations. Même si le gouvernement promet de freiner la flambée des prix du gaz et de l’électricité d’ici 2023, il est normal de douter de la fiabilité de ces affirmations.

La guerre en Ukraine étant susceptible de s’éterniser, il n’est pas certain que la France puisse conserver longtemps ce bouclier tarifaire. En plus de cette situation, les différentes catastrophes naturelles que nous avons connues ces derniers mois ont également éveillé notre conscience des défis climatiques qui se dessinent dans les années à venir.

Vous l’avez compris, et il est vital de réduire vos factures de chauffage face à cette heureuse nouvelle, ne vous inquiétez pas pour un sou. Heureusement, il existe en effet des solutions très efficaces pour économiser le chauffage cet hiver.

La nécessité de réduire la consommation d’énergie liée au chauffage

Le secteur du bâtiment absorbe près de 44 % de la consommation finale d’énergie en France. Dans ce secteur, près des deux tiers de la consommation d’énergie sont destinés au chauffage. La maîtrise de ce poste de consommation est donc un enjeu central pour limiter les dépenses énergétiques personnelles et la facture énergétique nationale.

À quelques exceptions près, l’enceinte de l’habitat est insuffisante pour garder les occupants au chaud toute l’année. Une grande partie de la perte de chaleur nécessite l’utilisation d’un système de chauffage qui peut fournir la chaleur nécessaire à la santé des occupants de la maison ou du bureau. L’émergence de systèmes plus efficaces peut contribuer à améliorer l’efficacité énergétique dans l’industrie du bâtiment.

3 astuces efficaces pour moins chauffer cet hiver

On oublie parfois que plus il fait froid dehors, plus le système de chauffage a besoin d’énergie pour chauffer la maison. Alors que l’hiver arrive et que les températures baissent, on vous offre les meilleurs conseils pour maîtriser les coûts de chauffage sans sacrifier le confort.

Installer des rideaux isolants pour limiter l’air frais provenant des fenêtres

Les rideaux chauffants sont controversés pour leur véritable efficacité, mais cela reste une astuce à ne pas négliger. Un court voyage dans l’ère médiévale est un must. À l’époque où il n’y avait pas de chauffage central, les Grands Châteaux reposaient entièrement sur la grande cheminée pour le chauffage. Ils possédaient des fenêtres étroites non vitrées, protégées thermiquement par de simples panneaux de bois.

Ensuite, au lieu d’habiter dans des pièces de 50 m², on vivait dans de grandes pièces avec de longs couloirs interminables. Bref, en hiver, à moins qu’ils ne soient près du feu, ils devaient frissonner.

En d’autres termes, nos ancêtres ont eu l’idée géniale de placer des tapis sur des murs froids pour retenir un maximum de chaleur. Apparemment, ils ne nous ont pas laissé une poignée de manuscrits nous expliquant si cela fonctionnait réellement, mais comme la pratique est si courante, nous avons pensé que cela devait être le cas.

Les rideaux isolants ne se contentent pas de mettre de la moquette sur vos fenêtres, ils peuvent également vous aider à économiser de l’argent. Surtout si vous ne pouvez pas vous permettre d’investir dans de nouvelles ouvertures. En plus de contenir le froid issu de vos ouvertures, notamment les simples vitrages, ils constituent un isolant phonique.

De plus, grâce à leur doublure isolante, ils vous permettent d’économiser jusqu’à 45 % de chauffage, selon l’énergie utilisée. Un chiffre incroyable, cela est dû à la composition du tissu qui peut réfléchir les rayons de votre équipement de chauffage.



Améliorer l’isolation pour un habitat moins énergivore

Il s’agit encore d’une option coûteuse, mais vous allez bénéficier d’un bon retour sur votre investissement sur le long terme. De plus, avec des prix incroyables qui se profilent à l’avenir, les économies sont sûres de se produire plus tôt que prévu. Voici quelques gestes qui vous permettront d’avoir une maison moins énergivore.

  • Isolation des murs extérieurs

Renforcer votre façade extérieure avec une couche d’isolant vous permettra non seulement d’obtenir quelques degrés en hiver, mais aussi de rafraîchir votre extérieur.

  • Isolation des combles

Dans les maisons plus anciennes, les déperditions causées par la toiture sont estimées entre 25 % et 30 %. Mousse isolante soufflée, laine de verre ou plancher, plusieurs solutions s’offrent à vous, sachant que la première est la moins chère.

  • Vous pouvez aussi opter pour l’isolation au sol et le double vitrage.

Qu’il s’agisse d’appartements ou de résidences individuelles, l’État a mis en place le « MaPrime Rénov » afin de financer les dépenses associées aux rénovations énergétiques. La bonne nouvelle, d’ici la fin de 2022, les banques pourront désormais proposer des éco-prêts à taux zéro pour payer le reste à charge des travaux pour ceux qui sont éligibles aux aides étatiques.

Investir dans un poêle au bois pour réduire la consommation de gaz ou d’électricité

Poêles à granulés, à pellets ou à bûches, ils sont particulièrement difficiles à trouver dans les systèmes non électriques.

Dans les systèmes de chauffage d’appoint ou de chauffage principal, ils fonctionnent de manière totalement indépendante. Ils n’ont pas besoin de gaz ni d’électricité. En tant que tels, ils sont parfaits pour retarder les redémarrages de la chaudière à la mi-saison, ce qui vous permet de réaliser des économies considérables.

Aussi, par temps très froid, ils accompagneront votre système de chauffage central. Vous n’avez pas besoin d’augmenter la température durant les jours glaciaux, votre chauffage au bois prendra le relais pour réduire la pression sur la chaudière.

Cependant, la crise affecte tous les secteurs, y compris l’industrie du bois de chauffage. Si certains connaissent la pénurie, notamment les granulés, il est vrai que le bois de chauffage fait face à de sérieuses tensions sur le marché français.

En fait, avec la hausse des prix de l’énergie, de plus en plus de ménages se tournent vers cette solution pour baisser leur facture, ce qui ne redresse en rien la situation. Alors, gardez un œil sur l’évolution du marché avant de prendre une décision.

5/5 - (1 vote)
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *