L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

L’hôtel 5 Codet : Une retraite en plein centre de Paris

hôtel 5 Codet à Paris

Né d’un pari fou : transformer un central téléphonique des années 30 en hôtel 5 étoiles, le Cinq Codet posé en plein 7 è arrondissement a plus d’un atout pour séduire aussi bien les voyageurs avertis que les Parisiens…

Atypique, cet hôtel parisien de 67 chambres et suites, d’une superficie de 17m 2 à 85 m2, est pensé comme un somptueux pied-à-terre parisien. Détail amusant : son nom est dicté par son adresse : le Cinq Codet est campé au 5 de la rue Louis Codet (un dandy écrivain), proche des Invalides. Il s’avère d’ailleurs sûrement le plus bel hôtel de luxe de Paris 7.

Derrière la superbe façade toute en courbes et ses immenses baies vitrées, le Cinq Codet se révèle un vrai lieu de vie avec son patio intérieur devenu ravissant jardin zen, son restaurant avec une table d’hôte, son bar et son spa, niché autour d’une terrasse à ciel ouvert au 3ème étage.

Terrasse hôtel 5 Codet Paris

L’architecte d’intérieur, Jean-Philippe Nuel, à qui l’on doit de très belles réalisations (Hôtel Dieu à Marseille, Molitor à Paris, Radisson Blu à Nantes, Baccarat à Dubai, restaurant le Hamptons à Saint-Cloud, etc.) livre là un sans-faute absolu. Relevant un défi plutôt osé, il a joué avec les volumes impressionnants du bâtiment et la lumière. « C’est un immeuble à l’image d’un vaisseau tout en transparence et en courbes », souligne l’architecte.

Dès le lobby, habillé de bois clair, on comprend qu’il a su tirer parti des caractéristiques de ce bâtiment industriel : lignes pures, larges baies vitrées sur la façade, volumes intérieurs hors norme…. Dans ces espaces baignés de lumière de cet hôtel de luxe, le chêne clair réchauffe les murs et les sols, le mobilier aux lignes courbes apporte de la douceur, des fauteuils signés Charles Eames et Eero Saarinen, des tableaux et photographies XXL ponctuent le décor. Quant aux chambres, elles offrent la bagatelle de 29 typologies différentes sur les 67 de l’hôtel !

Enfin plus de 400 œuvres d’art moderne, savant mélange de peintures, sculptures, meubles, photographies, certaines géantes, de pièces de designers iconiques tels Tom Dixon, Elisabeth Garouste, Patricia Urquiola… et d’artistes réputés comme Jean-Pierre Porcher et Julio Rondo, signent l’identité de l’hôtel.

Parmi les chambres et suites, on vote une mention très bien à celles en dupleix, parées de bois blond. Tout y est rond : la table est une création travaillée comme une coque de bateau, le piètement du fauteuil, la table, l’arrondi du canapé… histoire d’apporter de la douceur à la pièce à l’architecture très graphique. Leur atour majeur est une baie vitrée de 5,5m qui court du sol au plafond conférant à l’ensemble une allure « atelier d’artiste ».

Chiquette, une adresse que l’on se murmure entre initiés

Chiquette ? quel drôle de nom pour un restaurant ! Et bien il est tout simplement tiré du titre « la Belle Chiquette », un roman de Louis Codet. Cette table, un rien secrète, réserve bien de (bonnes) surprises. Pour commencer la grande salle du restaurant est prolongée d’un ravissant patio, un atout de choc dès les beaux jours…

Ensuite, On retrouve au piano le chef David Maroleau, ex Troisgros, Ritz, Plaza Athénée et George V, Four Seasons Palm Beach, Green House et Ritz de Londres. De retour à Paris, il a rejoint l’équipe de Michel Troisgros au Lancaster puis a été nommé chef du Montalembert. Joli palmarès !

De ses expériences il a retenu le meilleur de chaque culture. Ainsi on se régale de gambas biologiques en tartare mi- cuit, riz Koshi Hikari et bouillon à la citronnelle, de cochon cuit pendant plusieurs heures et confit, caramélisé à la Char Siu (soja, eau de rose, miel)… Il sublime aussi les produits de saison avec brio, voir les Saint-Jacques snackées au beurre de wakamé ou la crème onctueuse d’artichaut à la truffe et foie gras glacée à la Périgueux…

Bon point : les plats sont présentés souvent en deux formules : normale ou XL de quoi satisfaire tous les appétits ! Quant au lounge bar, il cultive une ambiance loft avec ses canapés verts ou noirs d’inspiration années 30-40, ses tabourets de bar teintés chêne clair et ses paravents d’acier.

On y sirote vin, champagne, tout un panel de whiskys, gin, rhums, tequilas, cocktails classiques ou signatures tels le Chiquette au Gin, jus de pomme, jus de citron, sirop d’orgeat Gin, apple juice, lemon juice, orgeat syrup ou le Mirador au rhum Blanc, sirop d’orgeat, citron vert, Cointreau…

  • 5, rue Louis Codet 75007 Paris Tél. : 01 53 85 15 60
  • Réouverture en Janvier 2022, c’est le moment de planifier un staycation ou une visite à Paris !
5/5 - (1 vote)
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *