L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

MADAME ARTHUR nous ouvre les portes de son cabaret et nous dévoile les secrets des coulisses

cabaret-madame-arthur Paris

Arrivé au 75 rue des Martyres dans le 18ème arr. de Paris, je suis accueilli d’un souriant « Bonjour, Bonsoir ! »  Le ton est donné : Bienvenue chez Madame Arthur !

Ambiance folle des cabarets d’antan, bonne humeur, insouciance, joie de vivre… voilà ce qu’on ressent dès qu’on franchit les portes du mythique cabaret.

La devanture de Madame Arthur. Si ces murs pouvaient parler… Photo : ©Héloise Blondel
La devanture de Madame Arthur. Si ces murs pouvaient parler… Photo : ©Héloise Blondel

Divan du Monde – Madame Arthur : une jeune histoire de plus d’un siècle !

C’est au milieu du XXe siècle – juste après la fin de la seconde guerre mondiale – que voit le jour le premier cabaret de travestis de Paris, aux pieds de la butte de Montmartre. Le lieu tire son nom de la célèbre chanson écrite par Paul de Kock en 1850 et interprétée par Yvette Guilbert, et reprise depuis par les grands noms de chanson française, tels que Barbara…

Madame Arthur est une femme
Qui fit parler, parler, parler, parler d'elle longtemps
Sans journaux, sans rien, sans réclame
Elle eut une foule d'amants
Chacun voulait être aimé d'elle,
Chacun la courtisait, pourquoi ?
C'est que sans être vraiment belle
Elle avait un je ne sais quoi !
Madame Arthur est une femme
Qui fit parler, parler, parler, parler d'elle longtemps
Sans journaux, sans rien, sans réclame
Elle eut une foule d'amants
Il fallait la voir à la danse
Son entrain était sans égal
Par ses mouvements, sa prestance
Elle était la Reine du bal
Au cavalier lui faisant face
Son pied touchait le nez, ma foi
Chacun applaudissait sa grâce
Et surtout son je ne sais quoi !
Madame Arthur est une femme
Qui fit parler, parler, parler, parler d'elle longtemps
Sans journaux, sans rien, sans réclame
Elle eut une foule d'amants
Mais de quoi donc vivait cette dame ?
Montrant un grand train de maison
Courant au vaudeville, au drame
Rien qu'à l'avant-scène dit-on
Elle voyait pour l'ordinaire
Venir son terme sans effroi
Car alors son propriétaire
Admirait son je ne sais quoi !
Madame Arthur est une femme
Qui fit parler, parler, parler, parler d'elle longtemps
Sans journaux, sans rien, sans réclame
Elle eut une foule d'amants
Oh ! femme qui cherchez à faire
Des conquêtes matin et soir
En vain vous passez pour vous plaire
Des heures à votre miroir
Élégance, grâce mutine
Regard, soupir de bon aloi
Velours, parfums et crinoline
Rien ne vaut un je ne sais quoi !
Madame Arthur est une femme
Qui fit parler, parler, parler, parler d'elle longtemps
Sans journaux, sans rien, sans réclame
Elle eut une foule d'amants
Madame Arthur est une femme
Qui fit parler d'elle longtemps

Déjà à l’époque du Divan Japonais, la salle était le lieu de rendez-vous de poètes et écrivains tels que Jules Vallès ou Charles Beaudelaire. Madame Arthur allait devenir LE cabaret de travestis de Paris.

On y assiste aux performances des artistes transgenres de renom comme Coccinelle,, Cricri, Chantaline ou encore Bambi… Un certain Serge Gainsbourg y remplaçait parfois son père qui accompagnait les travestis au piano et y écrivit ses premières compositions.

L’endroit est fréquenté par le tout Paris, en tête Marlène Dietrich ou Jean Marais. Le lieu devient synonyme de liberté où tous les interdits sont possibles. Encore aujourd’hui, un public hétéroclite se côtoie dans une ambiance très bon enfant. Seuls mots d’ordre : tolérance et bienveillance !

Fermé pendant quelques années, il est entièrement restauré et rouvre ses portes en novembre 2015. Madame Arthur fusionne avec la salle contigüe Divan du Monde, séparés jusque-là par une cour interne, devenant ainsi un seul et unique cabaret. Il y accueille désormais une nouvelle troupe de chanteurs et musiciens travestis proposant un show différent chaque week-end, composé de chansons en français, d’époque ou modernes, accompagnées au piano.

L’endroit propose plusieurs salles privatisables pour toute sorte d’évènements privés ou professionnels.

Salle Sèche Madame Arthur
Salle Sèche Madame Arthur : La salle principale de Madame Arthur plongée dans la tranquillité.
Elle ne le restera pas longtemps : les portes ne vont pas tarder à ouvrir.

LA PROGRAMMATION de Madame Arthur

Le spectacle vivant

La soirée commence à 20h par le spectacle cabaret. Pendant 1 heures, les créatures de Madame Arthur donnent le LA avec une création musicale originale en français ou des chansons internationales traduites et surtout revisitées en français – impertinent naturellement ! – pour le plus grand plaisir du public. Un deuxième spectacle se déroule plus tard dans une autre salle plus intimiste. La température monte…le public est chaud !

Le blind test

Tous ceux qui se sentent infaillibles en chansons françaises peuvent relever le défi. Les grands hits de la chanson française d’hier et d’aujourd’hui sont proposés en blind test. Seuls les meilleurs gagneront ! Mais attention, la concurrence est rude !

Le club

Le club : Après avoir assisté aux différents spectacles,
les spectateurs deviennent acteurs sur la piste de danse.

Si c’est à minuit que Cendrillon quittait le bal, ici c’est à minuit qu’ouvre la danse. Après avoir assisté aux différents spectacles, les spectateurs deviennent acteurs sur la piste de danse. On s’y déchaine sur les musiques 100% françaises aux notes rythmées et endiablées. De Régine à Stromae sans oublier Céline Dion ou Dalida, tout le répertoire français passe aux platines ! Et ce jusqu’à 6h du mat !

(Petit conseil : évitez toute réunion importante le lendemain ou le rendez-vous avec votre n+1 pour demander cette augmentation tant attendue).

La troupe de Madame Arthur : des créatures travesties

Ils sont musiciens, chanteurs, comédiens, maquilleurs… Des profils différents avec en commun l’amour du cabaret, qui – chez Madame Arthur – s’écrit avec un C majuscule. Ces artistes pluridisciplinaires sont des touches à tout ! Les voix puissantes sont celles de l’opéra, la danse et la performance artistiques viennent du théâtre, les mains se baladent sur les instruments de musique comme elles le faisaient au conservatoire. Les noms de scène évoquent une création artistique qui s’affranchit de toute convention (Maud‘Amour, Charly Voodoo ou encore Lola Dragoness Von Flame..).

Mais attention à ne gêner une créature quand elle est sur scène ! « Lors d’une performance, l’une d’elle, dérangée par le comportement d’un client qui passait son temps sur son portable, le lui confisqua et le fit glisser dans un seau à champagne. En tout élégance et simplicité, sous les applaudissements de la salle » s’amuse-t-on à raconter chez Madame Arthur en évoquant cette anecdote.

Chaque créature travestie a son style, où rien n’est laissé au hasard…

Madame Arthur est toujours à la recherche de talents uniques pour devenir une nouvelle créature de la nuit aux mille facettes. Alors…tente ta chance !


Toutes les infos sur le cabaret sont à retrouver sur madamearthur.fr


Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *