L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Thérapie de couple : quand consulter ?

essayer une thérapie de couple ?

Votre relation ne va pas très bien et vous envisagez d’y mettre un terme ? Avant de prendre une telle décision, pourquoi ne pas essayer une thérapie de couple ?

Au début, tout allait bien et vous viviez une relation harmonieuse et insouciante. Puis le temps passe, vous avez l’impression que votre relation se dégrade. Crises répétitives, obstacles sexuels, manque de communication et même infidélité, de nombreux facteurs individuels ou combinés vous rendent indécis quant à votre avenir de couple. Mais avant d’en arriver là, il existe (heureusement) des experts qui peuvent vous aider à surmonter les obstacles dans votre relation : un thérapeute de couple.

Qu’est-ce qu’une thérapie de couple ?

Tout d’abord, il est important de faire la différence entre thérapeute de couple et conseiller conjugal. Le premier va en profondeur pour démêler les principaux problèmes de la relation. Le second se focalise un peu plus dans l’optique du coaching, qui n’agit pas vraiment en profondeur, mais donne les clés et les outils pour gérer son quotidien.

Plus précisément, les thérapeutes de couple aident à établir la communication entre les couples. En fonction de chaque personne et de ses histoires passées, il cherche des solutions pour faciliter la communication. En d’autres termes, la thérapie aide à trouver un nouveau terrain entre deux partenaires afin qu’ils puissent rétablir une relation plus saine construite sur des bases plus solides. Le thérapeute tente de relancer la conversation entre les protagonistes afin que chacun puisse s’écouter et voir ce qui ne va pas dans la relation.

Il n’entend pas être juge ni arbitre, le thérapeute est un spectateur, participant à ce qui se passe en accompagnant le couple afin de rétablir la communication entre eux.

Quel est l’objectif d’une thérapie de couple ?

La thérapie de couple ne sert pas seulement à éviter la séparation, car parfois cette option reste la seule issue possible. Cependant, en aidant les deux partenaires à atténuer leur mécontentement ou ressentiment, cela peut aider à traverser la rupture plus sereinement.

On commence une thérapie de couple lorsque le manque de communication entre les couples ne les permet plus à se comprendre et à se développer ensemble. L’intervention d’un professionnel est donc nécessaire. D’où la nécessité de solliciter un thérapeute, vu aussi comme un médiateur, qui aidera chacun à exprimer ses sentiments avec calme et respect.


A lire également


Quand commencer une thérapie de couple ?

Comme c’est le cas pour la thérapie individuelle, la thérapie de couple peut être envisagée lorsque les deux ou l’un les deux partenaires souffrent. Les incompréhensions répétées, les pleurs ou le silence favorisent une atmosphère préjudiciable au bien-être de chacun. N’attendez pas pour engager un psychologue ou un psychiatre et commencer une thérapie de couple si vous ne voulez pas vous retrouver dans une situation de non-retour.

Une thérapie de couple peut également être envisagée pour pouvoir parler ensemble d’événements traumatisants ou tabous que vous ne pouvez pas partager en couple, comme l’infidélité, ainsi que la maladie, la fausse-couche, le décès d’un enfant, etc.

Comment fonctionne une thérapie de couple ?

Le thérapeute agit en tant que médiateur afin de permettre aux deux conjoints d’exprimer leurs points de vue, leurs attentes et leurs besoins concernant leur relation. Le but étant d’aider les conjoints à découvrir leurs problèmes et à rétablir la conversation. Contrairement à la thérapie individuelle qui vise à changer des aspects liés au fonctionnement du sujet, la thérapie de couple se focalise sur la relation entre deux partenaires, tout en permettant d’explorer les composantes individuelles qui contribuent sans le savoir à l’impasse conjugale.

Cependant, il n’y a pas de formule magique, et les thérapeutes ont chacun leur façon de travailler. In général, on distingue quatre modes d’intervention :

  • L’approche systémique : elle permet de comprendre et de modifier les règles de communication et d’interaction pour les couples et les familles en difficulté.
  • L’approche psychodynamique : conçue pour aider les partenaires à mieux comprendre l’impact de leurs expériences d’enfance sur leurs choix de partenaire et leurs conflits actuels.
  • L’approche basée sur les émotions : permet de libérer des réponses émotionnelles et interactives rigides, ainsi qu’à établir des relations d’attachement sécurisées entre les conjoints.
  • La thérapie cognitivo-comportementale : elle intervient sur les stratégies sociales inefficaces, en particulier celles autour de la communication, de l’expression émotionnelle et sexuelle, de la gestion de la colère et de la résolution de problèmes.

Peu importe l’approche adoptée par le thérapeute, la première consultation consiste à établir un portrait de la relation conjugale. Le thérapeute demande à chacun d’exprimer son insatisfaction vis-à-vis de la relation et non pas l’un envers l’autre, ses attentes, ses besoins et le traumatisme de l’enfance qui l’afflige encore. Ainsi, il peut voir comment les époux se parlent, s’ils s’écoutent et s’ils se respectent.

Le thérapeute doit être leur miroir et montrer ce qu’il pense de leur relation. Il s’agit de la première étape d’un processus collaboratif permettant aux couples de se fixer des objectifs communs. À la fin de l’évaluation, la plupart des thérapeutes donnent leur impression de la situation et proposent une approche de traitement, généralement au rythme d’une séance hebdomadaire.

Comment bien choisir un thérapeute ?

Il est important de bien choisir son thérapeute. Les deux partenaires doivent se sentir à l’aise et en confiance. Pour cela, il faut « magasiner » et plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Parmi les critères à considérer, il y a l’âge du thérapeute. Consulter un jeune de 25 ans n’est peut-être pas idéal pour un couple de 60 ans.

Le couple doit également décider s’il souhaite consulter un homme ou une femme. La proximité géographique, le prix, la méthode utilisée et l’appartenance à un ordre professionnel doivent également être pris en compte.

ATTENTION : le dernier critère peut affecter le remboursement de la consultation par votre assurance. Vous pouvez trouver un thérapeute conjugal en consultant l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux. Il est également possible de consulter un psychologue qui offre des services aux couples.


Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *