L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Brasser sa propre bière dans la brasserie du roi, c’est possible !

Comment brasser sa propre bière ?

Devenez Maître Brasseur le temps d’une immersion à 360° (mais pas alcooliques !) dans l’univers de la boisson dorée : La brasserie du Roi à Versailles vous propose de brasser vous-même (et par la suite de repartir avec) votre propre bière.

 La Brasserie du Roi - Bière Bio Brassée à Versailles
La Brasserie du Roi – Bière Bio Brassée à Versailles

La brasserie du Roi qui vous transformera en Roi des brasseurs.

La bière est morte ! Vive la bière !

On assiste depuis quelques années à un véritable engouement et retour sur le devant de la scène de la boisson à base de malt. Longtemps délaissée au profit de vins ou autres cocktails aux noms exotiques, elle regagne de la force au point que les bières se multiplient, se colorient, se parfument d’arômes et deviennent les principales voire seules boissons pour accompagner les apéros ou à déguster tout au long des diners. On est à Versailles, le nom s’est imposé naturellement : la brasserie du Roi est née !

Atelier brassage de la Brasserie du Roi à Versailles.

Toute une culture s’est développée autour de la boisson à base de malt. Les plus initiés parleront d’amertume, de degré d’alcoolisation, de puissance aromatique, de haute fermentation…sans aucune difficulté. Pour tous les autres, des ateliers de brassage fleurissent un peu partout pour vivre cette expérience unique : brasser sa propre bière du début à la fin.

Habillés d’un tablier, nous voilà embarquer pour 4h pas de tout repos pour le voyage fascinant de la création de la bière. 5 recettes aux gouts différents parmi lesquelles choisir – de la plus légère à la plus forte – sont proposées aux futurs brasseurs en herbe.

Apprendre à brasser sa propre bière étape par étape

Si on vous évite la première étape du concassage qui consiste à moudre les grains de malt de façon à faciliter sa transformation, on vous met tout de suite à contribution (surtout vos bras et là on comprend mieux pourquoi l’atelier c’est mieux en binôme !) : pendant une heure vous allez réaliser l’empâtage avec un fourquet (eh oui, on en ressort cultivé !) de votre malt avec une importante quantité d’eau (15 litres) dans un exercice qui va permettre de mouiller la céréale pour extraire l’amidon contenu dans le malt. Consolez-vous en pensant que certains puristes brassent jusqu’à…200 litres à la main !

Toucher et dégustation de malt : une expérience sensorielle et gustative singulière.
Toucher et dégustation de malt : une expérience sensorielle et gustative singulière.

Le tout se déroule sous l’œil attentif de Ronan qui dispense avec passion tel un conférencier – mais de façon simple et ludique – toutes les informations autour de la bière pour permettre aux convives de comprendre les principales phases de la création de la bière, rehaussées d’anecdotes et expériences personnelles, comme cette fois « où une ’infection’ avait été couverte par un ajout d’ananas donnant ainsi naissance à une bière savoureuse » s’amuse-t-il à raconter.

L’étape de l’empâtage, où les messieurs n’hésitent pas à mettre à contribution la gent féminine, pendant que Ronan dirige, conseille et rectifie ses élèves d’un après midi.

Et c’est parti pour 1 heure d’ébullition, pendant laquelle il faudra ajouter à des moments bien précis le houblon (en pellet ici, ce qui en facilite le stockage, la maniabilité et la conservation). Il s’agit de la fleur de la plante qui donnera son caractère si particulier et unique à votre bière. Sachant qu’il en existe plus de 240 espèces dans le monde dont certaines encore de propriété privée, je vous laisse calculer combien de soirées aux gouts différents vous pourrez organiser.

Du malt, du houblon, de la levure et de l’eau sont nécessaire à la production de la bière.
Du malt, du houblon, de la levure et de l’eau sont nécessaire à la production de la bière.

Pendant que les vapeurs de malt envahissent la pièce, première pause bien méritée, autour d’une (délicieuse !) bière aromatisée aux zestes d’orange, un voyage sensoriel gorgé de soleil et de parfum d’ailleurs. Le tout accompagné de succulents cookies à base de drèches, ces résidus de malts cuits, qui ont plusieurs usages alimentaires et non. On peut effectivement les utiliser en cuisine pour concocter d’excellents gâteaux, pains ou pâtes…les plus téméraires s’aventureront dans l’assemblage de meubles !

A la fin de l’atelier, on vous propose de repartir avec différentes drèches, ce qui vous permettra de terminer la journée en atelier cuisine. La Brasserie vous envoie par email des recettes. Service irréprochable !

Dans une démarche de responsabilité environnementale, la Brasserie du Roi souhaite mettre en place des partenariats avec des producteurs locaux, qui pourront ainsi transformer les drèches en pâtisseries, compostage ou alimentation animale.

A l’aide d’un serpentin, on fait baisser la température (plus ou moins rapidement en fonction des mélanges de malts) à 30°. Un fois le précieux liquide refroidi, on y ajoute la levure – qui ne supporterait pas une température haute – qui va assurer la fermentation, tout en le clarifiant.

Le densimètre qui permet de déterminer la quantité de sucre et définir la quantité d’alcool dans la bière.  1050 de densité pour 1050 attendus pour une Pale Ale. Ma bière est parfaitement réussie !
Le densimètre qui permet de déterminer la quantité de sucre et définir la quantité d’alcool dans la bière. 1050 de densité pour 1050 attendus pour une Pale Ale. Ma bière est parfaitement réussie !
Le moût auquel on ajoute la levure qui s’occupera de la fermentation.
Le moût auquel on ajoute la levure qui s’occupera de la fermentation.
Premier jus : on est loin du goût final de bière, mais l’esprit est déjà là.
Premier jus : on est loin du goût final de bière, mais l’esprit est déjà là.

La « bière » est conservée dans un seau où à l’aide d’un barboteur sera éliminé

Le gaz produit de la consommation du sucre par la levure. RDV dans 2 semaines !

2 semaines plus tard…

Rdv pour embouteiller la bière qui a eu le temps de fermenter pour se transformer en ce délicieux breuvage pétillant. Mais avant :

-Désinfection des bouteilles
Désinfection des bouteilles
  • Rajout de sucre (7 gr. par litre), délicatement pour ne pas augmenter la quantité d’oxygène. Cette opération permettre de créer du CO2 qui développera la pression créant ainsi le pétillant.
  • On peut enfin procéder au remplissage des bouteilles. Les premières odeurs de la bière se dégagent et ça sent déjà bon…
Embouteillage de notre bière
Embouteillage de notre bière
  • Mise sous capsules des bouteilles. Il faudra attendre 2 autres semaines avant de pouvoir déguster votre propre bière. Les bouteilles seront à garder à l’abri de la chaleur et de la lumière pour permettre une parfaite conservation. Mais aucune inquiétude : on vous permet de gouter le fruit de votre labeur pour avoir un avant-gout.

Tchin-tchin ! Et vous pouvez être fiers, car c’est vous qui l’avez faite !

Et voilà votre bière personnalisée, prête à être dégustée… avec modération !

Qui sont les brasseurs du roi ?

Créé en juin 2020, la Brasserie du Roi associe 3 passionnés de bière : Ronan, maitre brasseur, Hugo et Mélissa qui transforme les drèches en de délicieuses recettes.

Hugo, Melissa et Ronan : Les brasseurs du Roi
Hugo, Melissa et Ronan : Les brasseurs du Roi

Voici une idée cadeau originale à partager entre amis, une expérience unique dans le monde de la bière ! Outre les ateliers de brassage, la Brasserie du Roi propose également un vaste choix de bières artisanales (brassées maison naturellement !) pour toutes les papilles.


A lire aussi au sujet de la bière

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *