L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Les forfaits illimités : sont-ils vraiment illimités ?

Les forfaits illimités : sont-ils vraiment illimités ?

Qu’il semble loin le temps où vous risquiez “d’exploser votre forfait”, avec seulement 60 sms et une heure d’appel par mois… Aujourd’hui, à l’ère des forfaits illimités, heureusement, plus aucun risque que cela vous arrive ! Quoique… êtes-vous sûr que votre forfait est bien “illimité” ? Ou risquez-vous de découvrir des frais de dépassement sur votre prochaine facture ?  Nous répondons à vos questions.

Un forfait illimité… ou pas ?

Imaginez un peu : vous êtes en vacances et vous utilisez votre smartphone plus intensément que jamais. Vous vous en fichez, puisque votre forfait est “illimité”, c’est votre opérateur qui vous l’a dit ! Sauf qu’au retour des vacances, au moment de recevoir la facture, c’est le choc : elle a plus que triplé ! En réalité, l’illimité… ne l’était pas vraiment. 

Malheureusement, c’est comme ça pour la plupart des offres mobiles. Si certains services n’ont effectivement pas de limites, d’autres ont des plafonds que vous ne devez pas dépasser… ce que vous ne savez pas forcément. Certains opérateurs entretiennent effectivement le flou autour de leurs offres et des suppléments qu’ils appliquent. 

Quelles sont les limites des forfaits mobiles ?

Pour éviter de se retrouver dans ce genre de situations, il est important de connaître de quoi se compose exactement votre forfait. Et surtout, ce qui risque d’être à l’origine d’un dépassement : 

  • données Internet (data) : les datas, c’est ce que vous consommez lorsque vous êtes sur Internet. Hormis de très rares offres, les datas ne sont jamais illimitées. En cas de hors forfait, cela peut rapidement vous revenir cher ;
  • limite de correspondants : c’est peu connu, mais souvent, les opérateurs fixent une limite sur le nombre maximum de correspondants que vous pouvez contacter par mois, souvent située autour de 200 ;
  • limite par appel : bon nombre de forfaits proposent des appels illimités. Cependant, la plupart d’entre eux ont une limite, celle de la durée de l’appel. Par exemple, au-delà de deux heures d’appel, vous vous retrouvez hors forfait et commencez à payer un supplément à la minute. 

Comment éviter le hors forfait ?

Pour éviter le hors forfait, on vous répondra naturellement de choisir un forfait qui corresponde à vos besoins. Mais cette réponse risquerait de ne pas suffire, car vos besoins ont tendance à évoluer d’un mois à l’autre. L’idéal, c’est de vous diriger vers un forfait flexible, où vous ne payez que ce que vous consommez. C’est ce que propose Prixtel. Par exemple, avec le forfait flexible Le Géant, vous disposez de 150 Go mensuels pour 15,99 €, mais s’il s’avère que vous avez besoin de plus de data sur le mois ? Alors vous passez, toujours avec le même forfait, à 180 Go pour 18,99 € et jusqu’à 210 Go pour 21,99 €.

Prixtel vous informe aussi, avec précision, de ce qui vous attend en cas de dépassement de forfait. Comme ça, non seulement vous savez ce qui est illimité et ce qui ne l’est pas. En cas de dépassement, vous connaissez aussi précisément le supplément et vous pouvez donc l’anticiper. 

Pour résumer

Les forfaits illimités ne le sont en réalité jamais totalement. Mieux vaut bien lire toutes les petites lignes de votre contrat ou, afin d’éviter les dépassements qui peuvent rapidement devenir onéreux, se diriger vers un forfait flexible. Il vous permettra de faire évoluer votre offre mobile en fonction de vos besoins.

Tu as trouvé cet article utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Sois le premier à partager ton avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *