L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

Lecture, sexe et méditation : les recettes efficaces des Français pour mieux dormir

recettes efficaces des Français pour mieux dormir

En amont de la Journée du Sommeil, le 18 mars 2022, Wopilo, marque française de linge de lit et petite literie, a voulu tout savoir sur la relation des Français avec leur sommeil. Est-il perçu comme un problème ou un plaisir, comment le trouver, l’améliorer et en faire un allié du quotidien ? Quelles activités les Français sont-ils prêts à sacrifier en échange d’une bonne nuit de sommeil ? Telles sont quelques-unes des questions que Wopilo a posé à sa (large) communauté.

Le sommeil, plus qu’une obligation, un plaisir

Après avoir rencontré des difficultés en la matière durant les périodes de confinement, les Français vont mieux côté sommeil : 25 % dorment bien ou très bien, et pour 65 %, cela dépend des périodes. Seules 11% des personnes interrogées par Wopilo affirment dormir mal ou très mal.

Autre signe de ce retour à une relation plus apaisée : 70 % considèrent le sommeil comme un plaisir. C’est même, pour 46%, LE secret de leur forme, beauté ou intelligence ! Seuls 22 % le considèrent comme un problème, et 9 % comme une perte de temps incompressible. Malgré les injonctions de notre société à être toujours plus productif, la tendance de la « slow life » gagne du terrain !

Ce sommeil est-il apprécié au point de renoncer à d’autres activités, et si oui lesquelles ? Pour 62 % des sondés, la réponse est claire : ils seraient prêts à sacrifier une soirée de fête en échange d’une bonne nuit ! Les confinements à répétition auraient-ils eu raison des fêtards ? En deuxième position, 53 % estiment que le visionnage de leur série préférée peut bien attendre, au profit d’un sommeil réparateur. Bien plus loin derrière, seulement un sondé sur trois (34 %) serait prêt à tourner le dos à un bon repas pour lui préférer une bonne nuit. Et pour 22 %, c’est une discussion enrichissante avec un proche qu’ils seraient prêts à sacrifier pour pouvoir se reposer davantage.

Enfin, seuls 19 % préfèrent rejoindre les bras de Morphée plutôt qu’une partie de jambes en l’air…!

« Ces résultats montrent que les Français préfèrent sacrifier des activités « sociales », tournées vers l’extérieur (une soirée, un film) plutôt que des plaisirs plus personnels, plus intimes, commente Thomas Hervet, fondateur de Wopilo. Cette évolution reflète ce que nous sentons dans l’ensemble de la société : prendre le temps de se faire du bien, physiquement et moralement, prend largement le pas sur l’envie d’évasion ou de représentation sociale. 

Mais nous ne sommes pas dans repli, le rejet de l’autre, puisqu’une bonne discussion avec un proche fait partie des activités que peu de Français sont prêts à troquer contre plus de sommeil. Cela nous conforte dans notre approche du sommeil, à la fois bienveillante et innovante, en phase avec ces attentes. »

Remèdes naturels, méditation et bruits blancs au service de nos nuits

Selon une idée reçue fortement ancrée, la France serait championne mondiale de la consommation de somnifères. En réalité, la quantité de somnifères prescrits en France diminue depuis le milieu des années 2010. La consommation a remonté durant la crise sanitaire, mais aujourd’hui, le retour à des solutions naturelles reprend le dessus.

ecettes efficaces des Français pour mieux dormir

Ainsi, s’ils devaient choisir une invention géniale autour du sommeil, les Français éliraient d’abord, à 41 %, la formule magique qui permettrait de s’endormir à tout moment et en tout lieu. 34 % choisiraient une literie capable de supprimer les réveils nocturnes. En revanche, face à une « pilule procurant instantanément les effets d’une bonne nuit de sommeil », seuls 15 % tenteraient l’expérience, sans doute parce qu’elle semble trop chimique pour être honnête !

Interrogés sur les gestes qu’ils privilégient pour s’endormir, les Français continuent de mettre en avant des solutions naturelles et non chimiques. Ainsi, 56 % optent pour la lecture. Et, même s’ils savent à 80 % que les écrans ne sont pas recommandés avant de dormir, 44 % visionnent quand même un film ou une série au moment du coucher. Un répondant sur trois (33 %) optera pour le pouvoir naturel des endorphines après avoir fait l’amour. Presque aussi naturelle, la tisane relaxante est plébiscitée par 26 % des sondés. Enfin, tendance de plus en plus forte, la méditation est pratiquée par 20% des répondants pour s’endormir plus vite.

Côté accessoires d’aide au sommeil, on observe que les applications de méditation/relaxation, ainsi que les diffuseurs de bruits blancs – parmi lesquels on trouve les Youtubeurs ASMR – ont intégré la routine du soir de plus d’un répondant sur cinq (21,5 %). Voir quelques solutions pour s’endormir >>

Autant de solutions déployées pour lutter contre le stress, désigné ennemi numéro un de leur sommeil par 70 % des sondés, devant le bruit (48 %), les tensions musculaires ou cervicales (45 %), ou encore un.e partenaire qui bouge ou ronfle (33 %).

« Ce rapport au sommeil a évolué, après les bouleversements des deux dernières années, commente Thomas Hervet, fondateur de Wopilo. Dormir a pu s’avérer difficile au plus fort de la crise sanitaire, ce qui a accru la valeur que les Français accordent au sommeil. Aujourd’hui, ils l’abordent de façon saine et positive, et semblent décidés à en prendre soin de manière globale : en optimisant leur hygiène de vie, en soignant leur confort musculo-squelettique, et en se montrant ouverts à de nouvelles options, parfois digitales, mais toujours naturelles.

Ces habitudes semblent désormais être là pour s’inscrire dans la durée. Notre offre, basée sur la recherche du bien-être physique et psychique pour favoriser le sommeil, s’inscrit en parfaite adéquation avec ces évolutions sociétales ».

5/5 - (1 vote)
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *