L'HOMME TENDANCE

L'homme Tendance: blog lifestyle pour hommes trendy, urbain, hypster, bobo,dandy gentlemen bikers

L’instant nostalgie : Medabots débarque sur la Switch

Medabots débarque sur la Switch

Avis aux amateurs : Medabots s’offre une micro cure de jouvence en débarquant sur la console de jeux vidéo portable de Nintendo. Ceux qui connaissent cette série retrouveront avec plaisir les combats de Medabots, les médaillons, et les attaques dévastatrices qu’ils peuvent livrer à leurs ennemis. Une preuve de plus que la nostalgie, ça n’a vraiment pas de prix, si on en croit les studios…

Medabots, une franchise dans la lignée de Pokémon

Le Japon ne nous donne pas uniquement de délicieux restaurants à Paris : il a réussi à étendre sa culture, notamment avec les jeux vidéo. Car à l’origine, Medabots est surtout connu comme jeu sorti en 1997 sur Gameboy. Le titre a rencontré un certain succès, suffisant en tout cas pour mériter des suites en 1999 puis en 2000. Le principe de jeu se basait sur le modèle de Pokémon, dont la version rouge et bleu avaient eu un franc succès dès 1996. À la place de Pokémons, le joueur pouvait faire combattre des Medabots, soit des robots animés par une intelligence artificielle.

La franchise n’a cependant connu un succès mondial qu’à partir du moment où elle s’est transformée en série animée. Celle-ci cache à peine son hommage à Pokémon : il suit un héros qui essaie de devenir « Medachampion » et qui doit pour cela enchaîner les combats. Mais son Medabots a des problèmes de comportement, ce qui lui cause des soucis. Le héros voyage dans le monde imaginaire dépeint et bat ses adversaires pour arriver au plus haut niveau.

La série a également permis de créer des mangas : Médarots et Médarots 2, publiés chez Pika Édition en France. En parallèle de tout cela, la série de jeux vidéo a continué à être éditée, même si elle s’est espacée. Après Medabots (tout court) sur Game Boy Advance, on a ainsi eu un nouveau titre seulement en 2010. Depuis, la franchise a continué à produire des opus, avec des degrés de succès variés.

Les Medabots débarquent sur Nintendo Switch

Mais ce qui nous intéresse, c’est bien sûr l’arrivée de Medabots sur Nintendo Switch. La collection, appelée Medabots Classics Plus, inclut les premiers jeux de la série, soit ceux qui ont été publiés jusqu’à 2003. Nintendo porte les classiques sur sa console portable dernière génération sans changer un pixel. On retrouve donc bien les graphismes et la soundtrack 8-bit qui participent au charme de la série :

Seule différence, les mini-jeux qui obligeaient le joueur à appuyer de manière répétée sur un bouton sont simplifiés : il n’aura qu’à appuyer longuement pour réussir. Pour les plus nostalgiques, Nintendo propose également une édition limitée avec un coffret contenant des visuels du jeu ainsi que la bande originale en 3 CDs. Seule limitation, et de taille : ce portage ne sera disponible qu’en langue japonaise, et on ne sait pas encore si une sortie internationale est prévue.

2020, la décennie de la nostalgie ?

Ce n’est pas le seul jeu vidéo pour nostalgiques dont on a entendu parler ces derniers temps. Et pour cause : les studios se sont lancés à corps perdu dans des adaptations ou portages des classiques du genre, afin de séduire les joueurs qui ont connu ces jeux vidéo au moment de leurs lancements. Car il faut l’admettre, les jeux vidéo font maintenant partie de notre culture, au même titre que les films !

Et Nintendo est particulièrement doué pour le démontrer, comme par exemple lorsque le studio revampe Super Mario pour en proposer une version Switch qui est fondamentalement très similaire à ce grand classique :

Nintendo n’est cependant pas le seul studio à jouer avec nos cœurs de geek. Square Enix aime particulièrement revisiter ses meilleurs titres : voyez Final Fantasy 7 sur la boutique de la Fnac par exemple. Le jeu est sorti… 23 ans après son prédécesseur, ça ne nous rajeunit pas. Mais vous l’avez sûrement remarqué, les remakes ne s’arrêtent pas au domaine des jeux vidéo. Tous les loisirs revisitent de grands moments cultes. Les machines à sous de Betway Casino incluent ainsi un jeu dédié à Jurassic Park qui utilise allégrement les images qui ont fait le succès de la série culte. Et que dire alors de la série des Lego Star Wars, qui a l’audace de toucher deux sujets très sensibles pour les geeks : les Legos, et la Guerre des Étoiles ?

Mais la palme revient sûrement à Marvel, qui a décidé d’adapter ses comics dans des interminables séries de films, qui reprennent les super-héros ayant fait le succès des versions papier. Et ça marche : Avengers : Endgame a fait pas moins de 2,798 milliards de dollars au box-office… Et la série ne compte pas s’essouffler. Il y aura encore au moins 14 films Marvel prévus pour la « phase 4 », qui se déroulera jusqu’à environ 2025. La nostalgie continuera donc très certainement de vendre…

Les studios devraient donc continuer à profiter de la douce nostalgie de ceux qui ont connu l’époque où le pixel était une obligation, et pas un choix esthétique pour jeux indépendants… Quant à Medabots, il nous a livré le dernier jeu « original » en 2015 : Medarot 9. Serait-ce le signe qu’un nouvel opus original est dans les cartons ? Aucune confirmation, mais de notre côté, on est fin prêts.

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *